sak ifé nout jordu ék nout demin

Nathalie BASSIRE : "André THIEN AH KOON, aurait attribué un marché de transports scolaires au candidat le plus cher"


Politique
Dimanche 22 Novembre 2015

La presse locale de ce dimanche 22 novembre 2015 nous apprend que la Communauté d’Agglomération du Sud, dont le Président est André THIEN AH KOON, aurait attribué un marché de transports scolaires au candidat le plus cher : son offre présentant sur la durée globale du marché un écart de plusieurs millions d’euros par rapport à l’offre la moins disante, selon les informations publiées !


MARCHE PUBLIC DE TRANSPORTS SCOLAIRES DE LA CASUD

Le candidat non retenu a donc saisi le Juge administratif qui met en demeure le Maire du Tampon et Président de la CASUD, André THIEN AH KOON, de fournir tous les justificatifs de cette situation qui semble anormale. Pourquoi ce dernier ne l’a-t-il pas fait dès le départ dans le cadre de sa défense dans cette action en justice au point de pousser le Juge à surseoir à statuer et le mettre en demeure de produire le détail de l’analyse des offres ?

Fait rarissime, l’ordonnance du Tribunal administratif a été transmise à Monsieur le Procureur de la République de Saint-Pierre, ce qui en dit long sur les suspicions qui frappent le juge dans ce dossier.

En ma qualité d’opposante politique au Tampon, je m’interroge :
Aurait-on supprimé la gratuité du transport scolaire de nos enfants – que j’ai révélé et condamné dès février 2015, avant les élections départementales, par tractage dans toutes les boîtes aux lettres - en fixant son tarif entre 10 et 15 euros par mois (imaginez le sacrifice imposé à une famille modeste avec 3 enfants scolarisés !) pour financer le choix de l’offre économiquement « désavantageuse » ?

Pourquoi ne pas prendre en toute logique et dans le cadre d’une gestion en « bon père de famille », en ces temps de disette, l’offre la moins disante puisque techniquement son offre devait tenir la route (n’ayant pas été déclarée non conforme) ?

Aurait-on menti en prétextant que la suppression de la gratuité du transport scolaire était due à un prétendu déficit laissé par son prédécesseur à la CASUD, alors qu’en réalité on pressure encore plus les usagers pour payer une entreprise proposant une offre très onéreuse et la plus chère reçue ?

Un tel choix aurait-il été conditionné par d’autres motifs et/ou avantages que l’on voudrait nous cacher ?

Je demande donc au Président de la CASUD, Monsieur André THIEN AH KOON, de fournir SANS DELAI toutes les explications au Juge afin de faire toute la lumière sur cette situation peu transparente. En sa qualité d’exécutif de la collectivité, il doit assumer toutes ses responsabilités et ne pas se défausser comme à son habitude sur les autres, par exemple les membres de la Commission d’Appel d’Offres qui agissent sous sa responsabilité et son contrôle.

J’invite Monsieur le Procureur de la République de Saint-Pierre à diligenter toutes les vérifications et investigations qui s’imposent dans cette affaire, notamment à s’assurer que l’on ne fasse pas obstacle à la manifestation de la vérité, et plus généralement à se pencher sur l’ensemble des marchés publics passés au Tampon, tant à la Mairie qu’à la CASUD.

Monsieur THIEN AH KOON, quand on prétend que les caisses sont vides, on dépense ce qu’on a dans son porte-monnaie ! On n’achète pas ce qui coûte le plus cher en prenant l’argent dans le porte-monnaie des familles ! Vous êtes un très mauvais gestionnaire !

Pour ma part je continue de veiller, encore et toujours, à la défense des intérêts de la population tamponnaise et réunionnaise, à la transparence démocratique et à la moralisation de la vie publique locale : "servir" - et non se servir - reste encore et toujours ma devise !

Nathalie BASSIRE



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue