sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar, seule patronne de la Droite, si elle gagne Saint-Denis, mais…


Édito
Jeudi 12 Septembre 2013

Sollicitée par plusieurs de ses proches, la présidente de l'UDI, revenue plus au Centre avec le Modem et les "Modéré", s'efforce de garder la tête froide au sein d'une Droite où les lignes entre les trois partis (UMP, Objectif Réunion et UDI) sont encore plus floues qu'avant. Et, le choix de Michel Fontaine de soutenir Didier Robert au Tampon, a ajouté au malaise surtout à l'UMP. Désormais, Nassimah Dindar est face à un choix : soit les Municipales 2014, soit les Régionales 2015…


Nassimah Dindar, seule patronne de la Droite, si elle gagne Saint-Denis, mais…
Il y a un an à Droite, c'était le foutoir. Un an après, c'est pareil avec deux éléments supplémentaires : Jean-Paul Virapoullé a ramené ses mauvaises habitudes, et Thierry Robert a lié son "Centre" au Centre droit (UDI). Ce qui donne, le couple Didier Robert (Objectif Réunion) et Michel Fontaine (UMP) dans le Sud, et dans le Nord/Est/Ouest, Nassimah Dindar/René-Paul Victoria/Jean-Paul Virapoullé/les "Modéré"/Thierry Robert (qui est centriste du Centre, pas du Centre droit, c'est important de le répéter).

Ce qui crée une situation parfois insolite. Thierry Robert (Modem et ex-Modéré") est allié avec Nassimah Dindar (UDI), mais le maire de St-Leu est en concurrence ouverte avec un autre UDI, Cyrille Hamilcaro à Saint-Louis. Et dans le camp du conseiller général de Saint-Louis, il y a aujourd'hui l'ex-directrice de cabinet de la présidente du Conseil général. Il y a aussi le cas de Saint-André. Serge Camatchy (Emergence Réunion), vice-président de l'UDI attend l'investiture du parti pour les Municipales 2014.

Cette investiture, la présidente de l'UDI, Nassimah Dindar, veut qu'elle aille à Jean-Paul Virapoullé qui a sa préférence. Sur ce point, la présidente du Conseil général a toujours été transparente. Comme son soutien annoncé à André Thien-Ah-Koon au Tampon, donc contre Didier Robert et Michel Fontaine… Cette situation, beaucoup continuent à lui donner comme nom : une "volonté affichée de construire l'union de la Droite". C'est aussi ça la Droite. Et, elle le vaut bien…

Ce jeu politique place Nassimah Dindar devant un choix cornélien aujourd'hui. Car, elle doit choisir entre les Municipales 2014 et les Régionales 2015. Pressée par ses proches à s'engager au scrutin de mars 2014, Nassimah Dindar veut éviter toute erreur de stratégie. C'est-à-dire ne pas entrer trop tard dans une pré-campagne des Municipales 2014 déjà bien entamée, et qu'elle a débutée aux côtés de René-Paul Victoria (UMP).

Les seules vraies interrogations de la présidente du Conseil général : quelle est la cote de Victoria, et quelles sont ses chances de gagner les Municipales 2014 ? Ce sont ses seules incertitudes. La suite est une question de stratégie. Sa réussite aux Régionales 2015 repose sur les résultats de ce rendez-vous de mars 2014, et donc du soutien de l'UMP ou du moins de la section de Saint-Denis.

Et, il y a l'envie. Affronter Huguette Bello aux Régionales 2015, ce serait un moment particulier entre les deux plus fortes personnalités politiques de La Réunion, du moment. Nassimah Dindar a envie de vivre ces moments…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 12/09/2013 06:28
Bof , chacun se fait plaisir en croyant en pensant , en rêvant , les électeurs décideront le 23 et 30 Mars 2014 . Pendant ce temps de l'H20 coulera sous les ponts !

2.Posté par Jako le 12/09/2013 06:46
Si le seul plaisir qu'il lui reste c'est d'affronter Bello, elle doit être d'une grande tristesse dans sa tête…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit