sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar : "L'aide la plus efficace pour les personnes âgées, c'est l'affection et l'amour…"


Édito
Lundi 17 Octobre 2011

La présidente du Conseil général s'évertue à porter en étendard la cohésion familiale pour une cohésion sociale consolidée par le développement du lien intergénérationnel. Hier devant des milliers de personnes âgées, Nassimah Dindar a demandé à la troisième jeunesse de (re)prendre la place qui est la leur, au sein d'une société réunionnaise en mutation.


Nassimah Dindar : "L'aide la plus efficace pour les personnes âgées, c'est l'affection et l'amour…"
Le stand du Cercle de généalogie de Bourbon n'a pas désempli, hier lors de la Journée départementale des personnes âgées. L'espace de quelques clics et d'un court échange, plusieurs générations ont tenté de retrouver un(e) aïeul(e), un(e) bisaïeul(e) ou un(e) trisaïeul(e). Savoir d'où on vient, comprendre où on est et pourquoi on y est, pour connaître avec le plus de certitude, le chemin qu'on veut ou qu'on doit prendre, demain…

Sur ce chemin, il faudra éviter la chute au Col du fémur, la Montée du cholestérol, les tremblements de la vallée de Parkinson, les vertiges et les absences du tunnel de l'oubli, au lieu dit "Alzheimer… “Ça se prépare dès aujourd'hui. Ensemble. En famille. Le lien intergénérationnel est ce fil de la vie et de l'amour entre nous, petits-enfants, enfants, parents, grands-parents, arrière-grands-parents…", a dit Nassimah Dindar.

"Ouvrir un album-souvenir jauni, tourner page après page, se remplir la tête d'images. Le corps d'émotions chaudes et arc-en-ciel. Et, les yeux de larmes de joie mêlées de tristesse et de nostalgie, c'est aussi faire refleurir l'arbre généalogique. Mais, revivre en direct, raconter par un(e) gramoune, les événements qui constituent notre patrimoine, c'est s'approprier une richesse. Un trésor".

"Vous êtes une richesse. Vous êtes un trésor", a répété à plusieurs reprises Nassimah Dindar, en s'adressant aux personnes âgées, lors de son discours hier au Jardin de l'Etat. Et se tournant vers les plus jeunes, la présidente du Conseil général, les a exhortés à "capitaliser ces richesses. Car, une société sans fondation ne tient pas. Des individus sans repères, ont un avenir éphémère…"

Un arbre, même généalogique, qui a peu de racines, a peu de chances de s'élancer vers l'arc-en-ciel… Et le firmament.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 17/10/2011 10:38
Aux oubliés de la vie.
Au-delà des jolis discours, des flonflons de la fête, ayons une petite pensée pour ceux qui vivent encore dans des conditions indignes mais qui nous donnent une formidable leçon de dignité. Les plus démunis ne se plaignent jamais. Ils subissent la vie comme une fatalité dans leur case délabrée, sans eau courante ni électricité. Ceux qui ont froid quand il pleut et qui ne connaissent pas les délices d'une salle de bain.
Heureusement que des associations caritatives et des bénévoles sont là, pour montrer qu'on ne les oublie pas. En y réfléchissant bien, on est à peu près sûr de se dire: Oui, j'en connais au moins une, de ces âmes grises, qui aimerait avoir un peu d'affection, un peu d'amour ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit