sak ifé nout jordu ék nout demin

Nadia Ramassamy : "L'entreprise doit redevenir un lieu d'apprentissage, de formation, d'éducation et de vie"


Édito
Lundi 16 Avril 2012

La candidate AMPR aux Législatives dans la première circonscription, défend aussi l'emploi et le logement. "Le logement, nous avons réussi une première à la Région Réunion". L'emploi, "c'est l'entreprise. L'entreprise, c'est le lieu où l'on construit sa vie, celle de sa famille, de ses enfants. Et des enfants de nos enfants".


Nadia Ramassamy : "L'entreprise doit redevenir un lieu d'apprentissage, de formation, d'éducation et de vie"
Nadia Ramassamy, qu'est-ce que la deuxième vice-présidente du Conseil régional, prépare comme proposition de loi ?
Il s'agit de l'optimisation, du développement et du renforcement des dispositifs de formation, d’apprentissage et d’insertion à partir de l’entreprise, avec le soutien des chômeurs, des seniors également au chômage et des retraités. Nous partons d'un diagnostic connu de tous.

C'est-à-dire ?
S'il est existe nombre de dispositifs d'apprentissage et de formation, ils ne sont pas suffisamment soutenus et encadrés. Le deuxième élément à prendre en compte : les entreprises sont peu disposées à diminuer leur rentabilité pour consacrer du personnel et du temps à leurs stagiaires. Et, souvent les contrats d'apprentissage et de formation ne vont pas à leur terme.

Quelle est la principale conséquence ?
Chaque année, ce sont des millions d'euros d'argent public, qui sont gaspillés et perdus dans des dispositifs peu efficaces. L'hémorragie financière à des conséquences importantes tant sur la santé financière de l'Etat que celle de notre société. A travers ma proposition de loi, j'avance une solution simple à mettre en place, mais efficace.

En quoi votre proposition de loi va changer la situation actuelle ?
Il n'y a rien de nouveau lorsque je dis qu'il faut maintenir et renforcer des dispositifs de formation et d'apprentissage, toutefois, il faut rendre attractif les indemnités pour les stagiaires et l'entreprise. La diminution des charges sociales des entreprises, doit devenir plus incitative. Je sais, ces arguments ne sont pas suffisants.

Qu'est-ce qui tranche dans votre projet, avec ce qui existe déjà ?
Ce que je propose que c'est le tutorat. Mais, il est essentiel que le tutorat soit effectué par des tuteurs extérieurs à l'entreprise, c'est-à-dire des chômeurs, ex-professionnels de l'activité, et s'appuyer aussi sur des seniors au chômage et des retraités ayant travaillé dans la même branche. Ce volet est l'élément novateur et déterminant de ma proposition de loi.

Quels en sont les avantages ?
L'implication de ces tuteurs extérieurs, a plusieurs avantage. D'une part, elle a pour pour objectif d'exonérer l'entreprise de la charge et de la responsabilité d'encadrement et du suivi. Ainsi, aucun membre du personnel de l'entreprise, ne sera distrait dans son travail. Et, la rentabilité de l'entreprise ne sera pas menacée.

D'autre part…
Une convention de partenariat signée par des chômeurs, des seniors au chômage et des retraités, permettra à ces non actifs de percevoir des indemnités, et ce en fonction de leur nombre d'heures d'intervention pour l'encadrement et l'accompagnement de chaque stagiaire. Ce revenu complémentaire peut s'avérer très intéressant à terme. Et pour ces non actifs, ils ont là aussi une excellente opportunité de renouer avec leur milieu professionnel.

Quelles sont les autres retombées ?
C'est d'offrir aux jeunes un encadrement personnalisé, performant et efficace, et de leur permettre de mieux conduire leur projet professionnel, de s’appuyer à plein temps sur un tuteur disponible et ayant de l’expérience.

Qu'en attendez-vous par ailleurs ?
Cette proposition de loi va conforter l'entreprise comme site d'apprentissage et de formation, elle va aussi permettre à l'entreprise de redevenir un lieu d'éducation, d'échanges intergénérationnels et de vie…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Eric Beeharry le 16/04/2012 06:44
Madame Ramassamy est une femme de qualité, peut-être même la personnalité politique la plus intéressante de ces 10 dernières années.

Mais est-elle crédible quand elle critique la politique de formation à la Réunion, tout en étant 2ème Vice-Présidente de la Région, dont la formation est précisément la compétence ? Est-ce à dire qu'elle n'arrive pas à se faire entendre de sa majorité ? Que les centristes qu'elle représente restent inaudibles auprès de l'UMP ?

Au mouvement citoyen Ensemble, nous avons élaboré quelques propositions sur la formation. Les voici: http://ensemble-lesite.fr/?page_id=23 Nous vous invitons aussi à regarder celles sur le CRE et sur l'emploi. Si Madame Ramassamy ou d'autres souhaitent échanger avec nous pour le bien de la Réunion, ils seront les bienvenus.

Eric Beeharry, pour le mouvement citoyen Ensemble http://ensemble-lesite.fr/

2.Posté par TEGO le 16/04/2012 11:50
Une candidature de plus et inutile dans la 1ère circonscription aux législatives juin 2012 , TEGO est concerné et je vote dans la première !

3.Posté par Huet le 17/04/2012 19:03
En quoi est elle intéressante ?

A part dire toujours la même chose : je suis une mère de famille, médecin, diplômée, double compétence en collectivité locale et puis quoi?
So what!....
Elle a bien négociée une 2e vice présidence pour son orgueil mais pour quelle finalité?
Quel résultat concret à la région? Zéro!
Si un résultat éloquent faire élire un super cumulard, un super destructeur de la reunion :

La Reunion n'est plus en confiance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit