sak ifé nout jordu ék nout demin

Municipales 2014 : l'UDI locale demande l'investiture pour Valérie Auber au Port et Guillaume Elisabeth (Trois-Bassins)


Invité(e)
Mardi 12 Mars 2013


Municipales 2014 : l'UDI locale demande l'investiture pour Valérie Auber au Port et Guillaume Elisabeth (Trois-Bassins)
La liste des demandes d'investiture s'allonge. La section locale de l'Union des démocrates et des indépendants continue à étendre sa représentation dans chaque commune. Le bureau provisoire réuni il y a quelques jours, a décidé de demander l'investiture pour les Municipales 2014, pour Valérie Auber (au Port) et Guillaume Elisabeth (à Trois-Bassins). C'est avant tout le reconnaissance du travail accompli par ses deux militants.

Valérie Auber n'a plus quitté le terrain depuis son résultat probant réalisé face Pierre Vergès. Elle avait contraint le quatrième vice-président du Conseil général à un second tour. La candidate de l'UDI "fière d'être Portoise", tisse sa toile sur le Port où elle croise parfois Huguette Bello. Guillaume Elisabeth n'est pas non plus en terrain facile face au maire sortant, Roland Ramakistin. Le jeune centriste espère malgré tout réaliser un bon score.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 12/03/2013 07:21
C'est mieux que la distribution des prix en fin d'année scolaire où les bons élèves sont récompensés !

2.Posté par SANSON Franck le 12/03/2013 17:45
Le bon choix n'est pas forcément celui du Marais, des "centres" qui ne reflètent finalement que l'absence d'idées originales et qui privilégient l'hésitation. Si l'on a pour usage de dire qu'il ne ne faut pas confondre vitesse et précipitation, force est de constater, qu'avec les partis centristes, nous n'avons ni l'un, ni l'autre !!

Un grand nombre des problèmes économiques et sociaux, que nous connaissons localement aujourd'hui, proviennent de délais de réflexions trop longs et de réponses inadaptées. D'une manière de faire de la politique surannée et donc inadaptée.

Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. C'est ce à quoi nous assistons depuis plus de 50 ans à la Réunion. Les partis politiques traditionnels, sont tous, plus ou moins, inféodés à de lourdes structures nationales, voire européennes, ne laissant finalement que très peu d'initiative aux élus locaux. Il en est ainsi des partis classiques tels que le poussiéreux PSR, le suranné PCR, la ringarde et non alternative UMP, les Verts et les écologistes, qui ne sont souvent ni d'accord, ni les mêmes et qui font tout sauf de l'écologie, sans parler des «agrégats ou tout venant » constituées par les centristes, qui ne servent en fait qu'à réaliser la soudure du moment, au bon moment !... Ils sont généralement courtisés en période d'élections car ils représentent les « ni-oui, ni non » et s'identifient généralement par des noms et adjectifs sentant bon le « marais » et l'a peu près. Nous avons par exemple à la Réunion, la Droite Sociale (DS) de M. DINDAR, qui ne parle jamais de social en réalité. Mais aussi l'Union des Démocrates et des Indépendant (UDI ), puis le Centre Droit et peut être un jour, le CDC (Le Centre du Centre).. Bonjour la Tangente !!!! Ce seront ces mêmes gens qui seront remis en selle par le truchement des alliances et qui feront exploser en vol le Centre dont ils se réclamaient cependant. Un Centriste est tout sauf un homme de décision. C'est un « ni oui, ni non » et non un parti qui rassemble destiné à perdurer.. si ce n'est un parti qui se fond et qui disparaît au profit de celui qui le digère. C'est un peu le processus en droit des affaires de la fusion-acquisition...

C'est pourquoi, Il nous faut regarder aujourd'hui l'avenir sous un autre angle. Les 30 glorieuses sont définitivement derrière nous. Un autre modèle de développement sincère peut être trouvé. Plus endogène et plus respectueux des valeurs universelles de l'homme, sans nuire à une économie de marché raisonnée, seule à pouvoir promouvoir l'effort, le travail, sur l'oisiveté et son corollaire, la délinquance. Nos enfants ne sont pas inéluctablement destinés à passer par Saint Pierre, Domenjod ou le Port, ou la justice tout simplement. Ils ne sont pas non plus destinés, pour les plus courageux à quitter leur île, ni à se retrouver forcément à pointer au pôle-emploi.

Des pistes de réflexions peuvent être trouvées, certaines sont connues déjà mais si vite oubliées par l'Administration centrale et leurs représentants locaux. Le citoyen réunionnais doit pouvoir faire de la politique « autrement » et considérer qu'il peut de lui même se saisir des affaires qui l'intéressent, au travers bien évidemment des ses représentants, mais aussi d'une pratique de la démocratie plus participative, faisant la part belle à une espèce de « démocratie participative directe » avec un statut constitutionnel de l'île plus autonome. Cette expérience démocratique peut exister au travers de véritables consultations populaires au niveau de la commune mais aussi du territoire. Exit le chèque en blanc de l'élu qui exerce les pleins pouvoirs pendant quelques années, en oubliant ses administrés, exit aussi le népotisme agréée et le clientélisme qui gangrène notre cité. Exit aussi l'« oukaz » du pouvoir centralisé.
Pour terminer, sans être exhaustif, il serait malhonnête de ne pas pointer du doigt les dépenses pharaoniques occasionnées par la dualités des structures territoriales sur notre île. Des rôles et tâches souvent confondues par les deux assemblées constituées par le Conseil régional et le Conseil départemental. Des antagonismes d'essence politique, agglomérées de majorités du moment (Département), nuisent au bon fonctionnement et à l'économie de la Réunion. Il faut simplifier tout cela. Pour nos finances certes, mais aussi pour le bonheur de notre économie, tout simplement. Imaginez les millions d'Euros qui pourraient être économisés pour être directement ré-injectés dans la formation, le marché de l'emploi et l'économie réunionnaise en général. Une seule assemblée pour notre île et département serait largement suffisante.

Les responsables politiques actuellement en poste et qui vont se représenter à vos suffrages ne réduiront en rien leurs dépenses somptuaires et leurs avantages liés à leur fonction. L'épisode du cumul des mandats l'illustre parfaitement. La dualité des deux institutions est pour eux le seul moyen d'exister politiquement. De Grâce, ne nous laissons plus abuser !...Il existe tant d'autres pistes intelligentes à soumettre à la population réunionnaise,

Au delà des clivages politiques, à tout problème correspond une solution, elle n'est ni de droite ni de gauche, et surtout pas au centre. Ces solutions, trouvons-les ensemble, en ne tenant compte que du bien qu'elles peuvent occasionner à notre qualité de vie et au bonheur de notre ville.

Changeons les choses, changeons les hommes. Apprenons la politique autrement !...


Franck SANSON

3.Posté par TEGO le 12/03/2013 22:30
Etes vous M. Franck SANSON un adepte de la politique autrement !...Ce refrain TEGO l'a entendu à St Leu par un Thierry ROBERT !


4.Posté par oasis le 13/03/2013 11:57
je dis BRAVO à Valérie AUBER de se présenter aux municipales au PORT. J'ai suivi le parcours de cette future candidate et je ne peux que l'encourager. Cette jeune femme dynamique, militante, combative, déterminée malgré les obstacles qu'elles rencontrent se bat chaque jour sur le terrain.
Valérie AUBER est fière d'être portoise, fière de croire en une autre politique pour sa ville. Ce combat , Valérie nous le mènerons avec toi par ce que tu oses être le changement de demain.

5.Posté par Ventouse le 16/03/2013 00:25
Moi en tant que portoise je me joind aux commentaires au dessus, Valérie AUBER est une femme dynamique qui a fait trembler l'appareil du PCR surtout le prince de la dynastie VERGES lui qui se croyait intouchable. 2014 va être l'année révélateur, tous les jeunes ensemble allons donne la main Valérie pour fait pété. L'année du changement comme a dit le président hollande. Notre espoir c'est Valérie, une jeune portoise comme nous, quelqu'un qui vient d'un quartier populaire comme vous et moi, allons mettre la main dans la main pour changer le Poooooooooorrrrrrrrrrrrrrttttttttttttt Wééééééééééé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger