sak ifé nout jordu ék nout demin

Miss Réunion, une violence faite aux femmes ?


Édito
Samedi 16 Juillet 2011

Marie Payet a été secouée de spasmes de joie et de larmes, lorsque Miss France a annoncé que le public l'a élue Miss Réunion 2011. Son bonheur est sincère. Intense. Comme un rêve qui commence. Son rêve, c'est aussi le cauchemar pour certains.


Miss Réunion, une violence faite aux femmes ?
L'image de la femme est souvent sujet de débat lorsque l'on parle de violence faite aux femmes. Hier à Champ-Fleuri, l'élection de Miss Réunion a réuni douze jeunes filles ou femmes belles, métissées et exposées comme des poupées, aux yeux d'un public enthousiaste et des téléspectateurs, à qui Christophe Bégert n'a cessé de répéter : "A  vous de faire de leur vie, un rêve".

Deux questions : quel est le prix de ce rêve ? Et qu'est-ce qu'il y a après le rêve ? Il ne s'agit nullement de dénigrer ce concours de beauté. D'une part, ce serait hypocrite, et d'autre part, ce serait conféré à cette manifestation populaire, des influences exagérées. Toutefois, posons-nous la question : Miss Réunion dégrade-t-elle ou valorise-t-elle l'image de la femme ?

La réponse est intéressante lorsqu'on place ce concours de beauté dans son environnement : jolies filles, esthétique, mode, voyages et récompenses de valeur. Et le monde à majorité masculine n'offre ces semaines de rêve qu'à quelques privilégiées de la gent féminine. Qui prend de plaisir ? Qui en tire le plus d'avantages ? Qui a l'avantage dans ce rapport de domination ?

Ces jeunes parmi les plus belles vont désormais s'afficher en 4 x 3 sur les panneaux publicitaires, elles seront aussi à la télé. Tant mieux pour elles. Et aussi pour ceux qui négocient leur contrat. Et c'est sans ironie aucune. Mais où seront ces femmes dans quelques années, loin des feux de la rampes, avec peut-être moins de maquillage, et des tenues moins affriolantes et moins décolletées ? Et quelques rondeurs en plus ?

Qu'en sera-t-il alors de leur image ? D'abord dans leur regard à elles, ensuite dans le regard de leur environnement ? Quand la réponse est négative, cette image n'est-elle pas une violence faite aux femmes ? Du rêve à la réalité...

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 17/07/2011 08:44
Le miroir aux alouettes.
Il restera toujours le miroir magique de Blanche-Neige. Miroir, mon beau miroir, dis-moi que je suis toujours la plus belle!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit