sak ifé nout jordu ék nout demin

Michel Fontaine : "Le parlementaire doit être à l'écoute des élus de base"


Édito
Mardi 9 Août 2011

Le chef de file de la liste "quasi" union de la Droite était en campagne dans l'Est hier. Aujourd'hui, il est sur le terrain dans l'Ouest. Commune par commune, élu après élu, Michel Fontaine va à la rencontre des grands électeurs. Le maire de Saint-Pierre mène à 59 ans, une autre bataille "pour La Réunion".


Michel Fontaine : "Le parlementaire doit être à l'écoute des élus de base"
"C'est un autre combat politique, c'est une bataille d'une autre dimension. C'est un paradoxe de découvrir le regard différent que l'on peut porter un élu de base, lors de cette campagne électorale des Sénatoriales, surtout lorsque je suis moi-même un élu de base", indique Michel Fontaine, tête de liste de Droite.

"Lorsque j'écoute et j'entends les élus que je rencontre me dire à quel point, les parlementaires sont souvent loin de leurs réalités quotidiennes, cela signifie surtout qu'il y a peu de communication entre nous. C'est un constat désolant, car le député comme le sénateur doit remonter les demandes, les besoins et les urgences au gouvernement".

"Le parlementaire est avant tout une courroie de transmission entre les élus de base et Matignon. Ainsi, lorsque le cadre administratif ne permet plus aux élus locaux de travailler de manière efficace, c'est au parlementaire de proposer des solutions adéquates. C'est d'abord pour cette raison que le parlementaire doit être à l'écoute des élus de base".

"Le parlementaire a l'avantage d'être à Paris, dans les couloirs de l'Assemblée nationale et du Sénat. Il a l'opportunité de rencontrer les bons interlocuteurs, et de faire passer les messages ou de transmettre des dossiers. Etre parlementaire, ce n'est pas s'installer dans une tour d'ivoire", a conclu Michel Fontaine.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit