sak ifé nout jordu ék nout demin

M. VIRAPOULLE doit reconnaître avoir trompé les réunionnais et bloqué le développement de notre île !


Politique
Lundi 19 Octobre 2015

Nous lisons dans la presse du jour les déclarations, à la veille des élections régionales, des déclarations de certains politiques qui ne peuvent nous laisser indifférents.


Ces déclarations émanant notamment de M. VIRAPOULLE nous interpellent. « Il faut assouplir les règles mais pour toutes les régions de France » dit-il. Il veut donc amender la constitution.

Demain La Réunion rappelle que dès 2012 dans un ouvrage «Développons La Réunion – Point de vue d’un militant» Eric FRUTEAU expliquait que l’amendement dit « Virapoullé » était un frein au développement de notre île.

Demain La Réunion, souligne encore que dès juillet 2014, dans un courrier il avait sollicité le Président de la République afin que  l’adaptation locale des lois soit considérée comme un élément essentiel pour le développement futur de l'île. Nous rappelons les termes des arguments exposés au Président de la République : 

« Pour Demain la Réunion, il est essentiel que le Président de la République intervienne pour faire évoluer la situation économique et sociale de La Réunion.

Demain La Réunion considère que la question fondamentale pour l’avenir de notre île est dans son développement économique et lié à l’exercice des compétences.

Ainsi Demain la Réunion interpelle le Président François HOLLANDE au sujet de notre capacité à adapter localement les lois de la République.

Dans le cadre de la République Française, l’adaptation locale des lois et des normes est incontournable si nous voulons dynamiser le développement économique de l’île et sortir de l’impasse des inégalités persistantes.

Dans ce cadre, nous demandons au Président de la République de créer les conditions afin de supprimer « l’amendement archaïque de VIRAPOULLE » qui prive La Réunion de toutes possibilités d’adaptation. Il s’agit là, d’un amendement bloquant le développement économique et coopératif dans notre environnement géographique. Cet amendement constitue un frein aux initiatives et accentue les différences entre les hommes et les territoires. »

Ainsi, après avoir, par posture purement politicienne, pendant des années, bloqué le développement de l’île avec son amendement archaïque, M. VIRAPOULLE tente de se donner une image vierge. Sans doute gêné par ses postures antérieures, par petites touches et au fur et à mesure M. VIRAPOULLE essaie de trouver une porte de sortie pour ne pas porter la responsabilité qui est la sienne dans la situation actuelle de l’île. Par ces déclarations M. VIRAPOULLE reconnait ses erreurs et la fébrilité de ses positionnements tacticiens (il parle même aujourd’hui de « Bidép économique »).

Mais M. VIRAPOULLE ne pourra s’exonérer aussi facilement des effets catastrophiques de son amendement sur la situation sociale et économique de notre île. A court d’idées, Il reconnait ainsi avoir trompé le peuple réunionnais et donne raison à ceux qui (à l’instar de Demain la Réunion) souhaitent débloquer le verrou constitutionnel de son amendement.

Demain La Réunion prend acte de ces déclarations, se réjouit de voir les propositions de Demain La Réunion reprises par d’autres et restera vigilant quant à l’évolution de ce dossier dans le cadre des perspectives à venir et des lois prochainement examinées à l’initiative du Président de la République.

Le bureau exécutif de Demain La Réunion



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par ste suzanne le 20/10/2015 08:09
OUI VOUS avec votre politique de MENSONGE avec la complicité des communiste
FAUT reconnaitre aussi de nous avoir mis dans les logements insalubre des cages a lapin
du temps de votre MENTOR vous vous êtes enrichie sur notre MISÈRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue