sak ifé nout jordu ék nout demin

Limogeage de Batho : l'écologie, variable d'ajustement du pouvoir socialiste


Édito
Mercredi 3 Juillet 2013

Ce mardi 02 juillet 2013 restera comme un jour marqué d'une pierre noire pour l'écologie en France. En effet, les socialistes ont décidé de démettre de ses fonctions la ministre de l'écologie qui avait osé publiquement dénoncer la baisse des crédits accordés à son ministère pour le budget 2014.


Limogeage de Batho : l'écologie, variable d'ajustement du pouvoir socialiste
Delphine Batho a raison de déclarer que le budget est mauvais, qu'il y a une déception à l’égard du gouvernement avec une baisse de 7% de ses crédits, soit la plus forte baisse ministérielle, comme LaRéunionEcolo l'avait fait remarquer dans un précédent communiqué.

Sur la question environnementale, c'est clair, le gouvernement socialiste fait un affichage qui n’est pas bon. L’écologie est-elle une priorité pour les socialistes ? Ont-ils la capacité de passer du discours aux actes alors que le président François Hollande lui-même avait promis en septembre dernier de faire de la France "la nation de l’excellence environnementale", et lancé le débat national en cours sur la transition énergétique qui doit rendre la France moins dépendante des énergies fossiles et du nucléaire.

C'est sûr il y a une déception à l’égard du gouvernement, il y a un doute sur leur volonté de changement. La question de l’écologie, de la transformation de notre modèle de développement économique est cruciale. Or cette notion de nation de l’excellence environnementale, de la transition énergétique, sont considérés comme des variables d’ajustement par l’exécutif Hollande-Ayrault.

Tous ces propos de Delphine Batho nous ne pouvons que les reprendre. Les socialistes sont coutumiers du fait. En à peine un an, c'est la deuxième ministre de l'écologie qui est débarquée du gouvernement pour avoir osé défendre ses convictions. Bonjour la parité et bonjour l'écologie !

Vraiment ces socialistes donneurs de leçons ne sont pas à la hauteur des responsabilités qui leur incombent. Nous appelons les écologistes sincères à retirer leur soutien à ce gouvernement irrespectueux des valeurs de l'écologie. LaRéunionEcolo a fait le choix depuis mars 2012 de s'associer aux forces vives qui au-delà des clivages traditionnels stériles se battent réellement pour une écologie responsable.

Marie-Annick Fougeroux, Secrétaire de LaRéunionEcolo



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit