sak ifé nout jordu ék nout demin

Les primaires socialistes font peur à la Droite


Édito
Mercredi 5 Octobre 2011

Et dire que le public louait les relations cordiales qu'il y avait entre la Droite du Tampon et les socialistes Jean-Jacques Vlody et Patrick Lebreton ? Pourquoi laisser ces primaires citoyennes gâcher cette fraternité tamponnaise et sudiste. Plus sérieusement que ce soit au Tampon en particulier, et à La Réunion en général, la Droite redoute-t-elle une trop forte participation à ce scrutin ?"


Les primaires socialistes font peur à la Droite
La Droite redoute ces primaires citoyennes, et elle a raison. Que ce soit dans notre île ou en métropole, ces deux jours de scrutin peuvent rapprocher les socialistes et toute la gauche de l'Elysée. Toutefois, ce scénario doit tenir compte de deux éléments. Le premier sera sans conteste le taux de participation. Plus ce taux sera important, plus la dynamique sera efficace pour les Présidentielles.

C'est sans doute sur ce point que la Droite a le plus de crainte. La polémique qui se déroule au Tampon, est révélatrice. Le maire de la commune en est conscient. Cela explique qu'il n'ait pas facilité l'organisation de ces primaires. Et à neuf mois des Législatives 2012, ce rendez-vous peut s'avérer un baromètre décisif pour la succession de Jacqueline Farreyrol au poste de député.

Saint-Denis, Saint-Joseph, Saint-Benoît, dirigés par un maire socialiste, Gilbert Annette, Patrick Lebreton et Jean-Claude Fruteau, seront deux villes-test. Les dirigeants du PS local sauront-ils mobiliser leurs militants ? Il est évident qu'à huit mois des Présidentielles et neuf, des Législatives, la Gauche et la Droite ont besoin d'éléments d'analyses.

Le second élément de ces primaires, cela concerne avant tout les états-major nationaux des partis politiques, c'est bien sûr le nom du vainqueur. Et pour cause. "Si c'est François Hollande, nous sommes sûrs de remporter les Présidentielles, si c'est Martine Aubry, ce sera plus difficile". Alors la question qui se pose est la suivante : les militants de Droite ont-ils intérêt à instrumentaliser ces primaires citoyennes, et ce pour faire gagner Martine Aubry ?

Quelle que soit la réponse, le PS propose avec ces scrutins du 9 et 16 octobre, une vraie stratégie de conquête de l'Elysée. Et à postériori de l'Assemblée nationale…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 06/10/2011 06:27
" La Droite redoute ces primaires citoyennes, et elle a raison " , cette phrase tirée de votre édito n'engage que vous M. Jismy Ramoudou , en tant que Centriste canal historique , les socialistes font leurs affaires comme ils l' entendent , la vraie primaire est au mois d' avril 2012 et il n' y a pas besoin de 1 euro pour voter !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit