sak ifé nout jordu ék nout demin

Les conseillers généraux socialistes aux côtés des structures de la petite enfance


Invité(e)
Vendredi 8 Février 2013

Le Département s’est lancé dans une campagne de presse pour expliquer son désengagement direct du financement des structures à la Petite Enfance.


Les conseillers généraux socialistes aux côtés des structures de la petite enfance
Le groupe PS au Département déplore cette décision de la collectivité qui est susceptible de mettre en difficulté ces structures d’accueil, déjà affaiblies par la mise en place du dispositif "Chèque marmaille" et la suppression de l’aide transitoire en 2013.

Il est vrai que la gestion de la Petite Enfance relève de la compétence municipale ! Mais il est également vrai qu’il s’agit d’une compétence obligatoire du Département ! D’autant plus que le Conseil Général s’est engagé dans son projet de mandature 2011-2014 à mettre en œuvre une politique volontariste forte de la Petite Enfance, à l’instar de nombreux autres départements français.

Il est donc vrai et normal que le Département ait accompagné techniquement (et même pas financièrement) les structures dédiées à la Petite Enfance des mairies, pour leur permettre notamment d’obtenir l’agrément du Conseil Général.

Cet agrément, le suivi des établissements d’accueil de la Petite Enfance, la Protection Maternelle Infantile et l’Aide Sociale à l’Enfance, qui sont des compétences exclusives du Département, sont donc là pour signifier et affirmer la nécessaire place du Conseil Général dans ce domaine.

Le groupe PS regrette que pour un sujet aussi important, les professionnels de la Petite Enfance n’aient pas été consultés. Il regrette également leur nouvelle forme de financement à travers le Contrat de Solidarité Départementale. A l’heure de la baisse sensible de ce fond d’aide aux communes, les structures passeraient d’une dotation systématique à une subvention hypothétique sur appel à projet.

Réactions



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger