sak ifé nout jordu ék nout demin

Le pont du 10 novembre : Une première et une réussite totale


Citoyen
Mardi 11 Novembre 2014

Quelle belle réussite !
Dans l'ensemble les Réunionnais restent fidèles aux défenseurs des valeurs Réunionnaises.
C'est une sacrée claque donnée à nos grands « zamontreurs » qui nous viennent forcément d’ailleurs.


L’oubli de ce pont du 10 novembre 2014 est impardonnable, un jour qui a permis aux familles d’avoir un long moment ( 4 jours ) pour se retrouver et faire fonctionner le tourisme interne.
Evidemment cela ne gène en rien le sommeil des oiseaux de passage…

Comment les « faiseurs de calendrier scolaire » n’ont-ils pas vu ça ?
Juste pour caler au plus près sur le calendrier de la France continentale ?
Et pouvoir faciliter les échanges de fonctionnaires dans le sens France-Réunion !

Le lièvre a été soulevé par Didier Robert suivi de certains maires courageux.

Oser se dresser face au gouvernement de la France qui rappelons-le, commence à montrer de sérieux signes de fatigue partout dans le pays.
Avec des chiffres qu'ils annoncent eux-mêmes, ils sont à moins de 10% de satisfaits… 

Montrer l’incompétence d’un ensemble de services de l’État Français dans une île de l’Océan Indien !
Crime de lèse majesté ! 

Tout de suite l’ensemble du système s’abat sur le peuple Réunionnais en tentant de mettre hors la loi ses élus… L'histoire se répète.

Rectorat, Préfecture, Tribunal Administratif… Tous unis pour contrer la fronde Réunionnaise…

Et bien c’est le peuple qui a repris la balle au bond.

Malgré tout ce qu’ils pourront faire dire aux chiffres falsifiés comme d’habitude.
Nous savons que les parents d’élèves n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école ce 10 novembre. Les absents ont été au moins deux fois plus nombreux que les présents.

Les parents d ‘élèves dans leur grande majorité ont suivi les appels des Maires de Droite au grand dam de toute une classe de fonctionnaires socialistes.

Les écoles étaient vides ce 10 novembre. On ne connaîtra jamais les vrais chiffres, le Rectorat ayant pour habitude de les arranger pour satisfaire leur propre évaluation.

Bravo Didier Robert et tous les Maires qui lui ont emboité le pas.
Il faut continuer dans le chemin de l’émancipation Réunionnaise. 


Citoyen Réunionnais



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard Jeanneau le 11/11/2014 10:22
C'est bien vu, tout cela ! Des maires, droits dans leurs bottes, ont vu que le pont du 10 allait de soi et ont sauté sur l'aubaine pour inviter leurs employés à faire une petite grève sous prétexte que Hollande a grignoté sérieusement leurs dotations.

Un conflit surgit entre le légal, la loi du gouvernement, la loi hollandaise et le légitime, la loi du peuple, la loi du simple bon sens. Conflit qui s'est soldé par la victoire des maires récalcitrants : des parents en grand nombre ont gardé leurs enfants à la maison. Le bon préfet, en bon pompier de service, n'a pas pu éteindre l'incendie ! Le peuple, au final, a fait triompher sa bonne loi ; dura lex, sed lex, doit se dire le préfet, et quand donc va-t-on me débarrasser du hollandisme, une turpitude presque absolue ! .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Novembre 2014 - 07:30 ​Les élèves en otage : la bonne blague