sak ifé nout jordu ék nout demin

Le nouveau Préfet de La Réunion ne comprend pas (encore) le Créole


Politique
Samedi 8 Novembre 2014

Les Réunionnais vont se faire tondre, qu’ils soient citoyens, élus ou de la presse etc…
Les autres, ceux qui profitent aujourd’hui, les élus du PS et quelques uns du Centre, ils applaudissent !
C’est vrai que rares sont les moments où ces derniers peuvent applaudir quelque chose par les temps qui courent. Alors ils en profitent sachant bien que cela ne durera pas.


Exemple de machination
Exemple de machination
Mais la grande majorité des Réunionnais, celle qui souffre, elle saura s’en souvenir.
Les familles Réunionnaises, celles qui survivent des minimas sociaux comme celles qui n’arrivent plus à payer leurs impôts devront attendre les échéances électorales pour revivre, étant aujourd'hui en état de sous-France. 

La posture sans précédent du Préfet en "mode commandeur" est effarante, à couper le souffle ! 

Quand le Préfet "tacle" les Maires et les Présidents de collectivités, il tacle d'abord les Réunionnais. En s’attaquant aux élus des Réunionnais, il ne veut pas entendre les sons de la rue. 

Car la finalité il le sait bien ce n’est pas un jour de fermeture des écoles, mais un moyen pacifique de faire entendre la voix de La Réunion face à la catastrophe annoncée de la baisse des dotations.

La machination
Les Réunionnais ont bien compris l’incompétence du PS à diriger le pays, mais pas à s’en mettre plein les poches (Cahuzac et les autres du PS).

La Réunion dispose déjà de 5% de dotation en moins par rapport aux Collectivités de la France continentale. 

Une nouvelle baisse des dotations pour toutes les communes, la Région et le Département ce sont :
- des prestations sociales en moins,
- des infrastructures en moins,
- de l'activité et de l'emploi en moins…

Alors, ne nous trompons pas de combat.

La tentative d'utiliser un vice de forme au Tribunal Administratif ne doit pas faire oublier que c'est La Réunion qui perd quand on cherche à museler les Maires et les élus qui dénoncent le choc de la diminution des dotations et demandent une plus juste répartition pour les Réunionnais qui sont encore des Français !

Nou lé pa plis, nou lé pa moin, nou lé diféran, Réspék a nou.

Un Français de l’Océan Indien,
pas couillon pour autant




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard MANVUSSA le 08/11/2014 19:15
Comprends pas ! Pourquoi le Préfet ? C'est une lettre du Recteur qu'il y a ci-dessus...

2.Posté par créole le 09/11/2014 12:58
Bien vu post 1 on critique le préfet, mais on présente une circulaire du recteur!

" La posture sans précédent du Préfet en "mode commandeur" est effarante......."
nous dit le Français de l'Océan indien.,...pas couillon... peut-être... mais raisonnement crétin!
Le préfet ne fait que son boulot: faire respecter la loi et en plus le T.A. lui donne raison.
" sans précédent " ..."mode Commandeur! " ...non mais! ...n'employez pas des expressions dont vous ne maîtrisez pas le sens!

3.Posté par Reunionnaise le 09/11/2014 13:39
parce que le recteur avait déjà averti les directeurs (directrices) des écoles de la journée de lundi !!!

4.Posté par Le doigt le 10/11/2014 06:05
@ post 1 et 2 :
Quand on vous montre la lune, l'idiot regarde le doigt…

5.Posté par créole le 10/11/2014 07:00
post 4

Citation inexacte.
Phrase bancale.
Pour paraphraser un autre proverbe: à sage, sage et demi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue