sak ifé nout jordu ék nout demin

Le futur PCR peut-il se passer de Pierre Vergès ? Pierre Vergès peut-il exister en dehors du PCR ?


Édito
Mercredi 17 Avril 2013

La réponse aux deux questions est : oui. Sans aucun doute. Et c'est un peu ce qui se passe actuellement. Le Conseil de reconstruction avance dans ses travaux, sans la présence physique de Pierre Vergès. Sa position, elle, est défendue lors des échanges. La confrontation aurait été sans doute plus efficace. Car, ce Congrès, c'est un peu comme un cadeau-surprise pour ceux qui se demandent ce qu'il en ressortira. C'est sûr, ce sera un autre PCR. Il ne reste à savoir lequel...


Le futur PCR peut-il se passer de Pierre Vergès ? Pierre Vergès peut-il exister en dehors du PCR ?
Claude Hoarau, Pierre Vergès et Yvan Dejean. Trois visions. Trois lignes pour le parti. "Celle du maire de Saint-Louis vis-à-vis du PLR, a le mérite d'être claire. Il est pour une alliance, moi je suis contre", a dit Pierre Vergès. Pour Yvan Dejean aussi, cette porte est fermée. L'opposition se poursuit sur la structure de la direction. "Je suis pour un secrétariat général à la direction collégiale". Précisons avec un seul secrétaire général, Pierre Vergès lui-même si possible. Yvan Dejean est d'accord pour un seul secrétaire général (avec lui-même si possible), mais à la tête d'une structure hiérarchisée.

Claude Hoarau aurait préféré un moment deux secrétaires généraux ou un président et un secrétaire général. Le maire de Saint-Louis voulait surtout éviter de revivre certains moments du PCR, et le diktat de la communication imposée par Témoignages. "Une ligne éditoriale trop collée au PCR, et qui ne donne la parole qu'à certains". Une façon pour quelques intellectuels d'avoir le pouvoir, et d'idolâtrer leur "guide suprême". Aucun des trois ne veut de ce fonctionnement pour l'avenir.

Alors que faut-il attendre de ce Congrès où Pierre Vergès en est encore "aux rêves", et le Conseil de reconstruction au début de ses premières conclusions ? Un constat s'impose. Le PCR ne peut pas changer son fonctionnement. Il est trop marqué par la personnalité de son co-fondateur. Sauf si c'est la base et seulement la base qui décide de la ligne du PCR. C'est-à-dire que le secrétaire général soit l'émanation d'une majorité et non pas le "fils putatif" et adoubé de Paul Vergès et le porteur de propositions communistes à la crise.

Yvan Dejean veut être l'émanation de la base. Des hommes, des idées et des projets. Pierre Vergès "rêve" aussi d'un PCR fort de ses "forces vives" et d'un centralisme démocratique moins psychorigide, plus souple pour être plus efficace. Et plus démocratique. Les deux hommes veulent une identité forte pour le PCR. Claude Hoarau aurait aimé y apporter des partenaires pour ajouter "plus de force à cette identité"...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Rene GRIMAUD le 17/04/2013 09:32
je féilicité monsieur verges pour son combat qu'il amené toute sa vie, vous savez toute chose a une fin, le futur du pcr sannonce médioc dans lavenir, je ne suis pas comte le pcr, mes c'ertin fait....., le jour ou monsieur paul verges fermera les yeux, le pcr, jai pas dit les homme de gauche, le partie sous le nom du pcr sera fini, il enmenera tout les secré avec lui, personne d'autre poura dirigé le parti comuniste comme lui, il essayéra de faire la continuité mes sera pour juste quelque temps, et le pcr partira, et vous entendré parlé le pcr atravers des l'histoire mes pas dans monde du jour, chaque chose a une fin, vous savez quand vous detené quelque chose il est avous personnel, vous ne pouvez pas passé a personne, toi meme tu pense pouvoir passé le flambeau, le probleme c'est que c'est na'it pas a toi qui a parthien le feu, le feu aparthien au charbon, je souhaite monsieur verges encore longue vie vie, mes le jour ou il partira tout va parti avec lui, et la sera la fin d'une histoire d'un siecle depuis la naissance de son pere, ces enfant ne detiendra pas le secré de monsieur paul verges, et nul autre aussi, les homme de gauche restera, mes le pcr sera fini. il faut voir les chose dans la réalité, n'éssayé pas pas de sauvé quelque qui n'at plus possible.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit