sak ifé nout jordu ék nout demin

Le compte n’y est pas !


Politique
Vendredi 1 Mai 2015

Célébrer la fête du travail par un simulacre de rassemblement unitaire est une chose : Autre chose est de bien porter les revendications des travailleurs…


LES TRAVAILLEURS DIVISES LE 1er MAI : POURQUOI ?

Se retrouver pour un point presse et dénoncer l’austérité, sont ils suffisants  pour répondre aux revendications populaires ?

Pour le Collectif 974, le compte n’y est pas !

Pourquoi ?

1)- Exiger une politique économique et sociale plus juste ;

2)- Qu’Aucun enfant de La République  ne doit être laissé de côté, relégué, discriminé ;

3)- Construire d’une dimension européenne,  pour la croissance et l’emploi ;

4)- Réclamer la réduction des inégalités sociales ;

5)- L’Aspiration à Un Monde meilleur ;

6)- L’Organisation harmonieuse de La Société ;

7)- L’Amélioration du sort des travailleurs  et des personnes privées d’emploi ;

Pour nous, manifester  avec pour principal mot d’ordre, « l’austérité », ne suffit pas.

La « casse sociale » le massacre fiscal et le désastre économique du programme politique de François Hollande, ne sont pas suffisamment mis en avant d’une part ; 

 D’autre part, il n’y a pas l’ombre d’une proposition, dans l’intérêt des travailleurs… 

Voilà ce qui nous distingue, voire, nous sépare souligne Le Collectif 974 !

Et pour cause : Les plus pauvres, les chômeurs, les précaires, et les abandonnés, étaient les grands absents de ce défilé du 1er Mai.

Célébrer la fête du travail avec pour mot d’ordre, « l’austérité », est une chose : Autre chose est de bien porter les revendications populaires… Le compte n’est pas !

 

 

 


Le Collectif 974



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue