sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Slam de l'Océan Indien a rendez-vous à Madagascar


Culture - Kiltir
Samedi 6 Décembre 2014

Dans le cadre de ma délégation à la coopération avec les îles de la COI dans le secteur Culturel, il m'a semblé opportun de faire participer les artistes réunionnais à cette manifestation.


​Une aventure dans les eaux internationales pour la jeune et dynamique association Familles Solidaires

Le Slam de l'Océan Indien a rendez-vous à Madagascar
Cette action culturelle se déroulera à Madagascar du 8 au 13 décembre. 
C'est le premier Slam Océan Indien, il était logique et juste que La Réunion soit représentée.
C'est vrai que la France continentale y est présente avec la venue de Grand Corps Malade. 

La Réunion a son  un rôle à jouer dans la construction  culturelle de notre zone  de l'Océan Indien. 

Le Président Didier Robert a montré à maintes reprises sa volonté  d'impliquer La Réunion dans le processus de développement de la Zone Océan Indien. 

Participer aux échanges intellectuels et artistiques dans l'Océan Indien est à chaque fois une occasion de l'émancipation des habitants de notre territoire.

Pour représenter la Région Réunion à ce rendez- vous artistique de décembre 2014 à Tananarive, l'association Familles Solidaires a fait le projet d'emmener les artistes Aska et Galva.

Aska est une grande artiste slameuse reconnue à La Réunion.
Elle est réunionnaise et porte les valeurs communes à celles de  l'association Familles Solidaires, la sauvegarde du lien social et familial. 
Galva est un artiste de la réalité populaire du quartier qui vit son art hors des circuits officiels.

Le but du partenariat installé avec Canal Austral, Piment TV, Inforeunion.net et familles Solidaires, est de faire vivre dans les familles réunionnaises et de l'Océan Indien les moments forts de ce premier Slam OI. 
L'occasion de partager à l'intérieur des familles différentes facettes des cultures de la zone de l'Océan Indien. 

On ne cesse de vouloir «  comprendre » les jeunes et leurs moyens d’expression, rap , slam, hip hop et c’est le moyen de les mettre sur le devant de la scène. La scène locale , régionale et plus tard nationale et internationale. Tous les artistes réunionnais qui ont fait une petite ou une grande carrière ont commencé par se «  faire les dents » dans la zone .
 Il faut bien que des initiatives privées ou individuelles comme Femmes solidaires, existent . Les grosses structures ne s’intéressent qu’aux grosses machines et aux grosses vedettes. 

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM