Ce qui fait la vie de la cité…
Citoyen

Le Préfet est au courant de ce qui se passe à l'Ermitage

Jeudi 14 Décembre 2017

Le Collectif de Défense du DPM avait sollicité une entrevue avec le Préfet. C'est son directeur de cabinet assisté du sous directeur de la police qui ont écouté les doléances et les explications des citoyens qui se plaignent depuis des lustres des nuisances et du non respect de la nature et de l'être humain dans cette zone.



insistance

La réunion a commencé par un rappel de l’historique concernant l’occupation du DPM de l’Ermitage et les différentes péripéties, concernant ce dossier.

Le non respect des lois et de la règlementation, le danger potentiel des installations et les atteintes irréversibles au Lagon ont été les principaux griefs exposés par les portes paroles présents.

L’état s’est engagé à faire « une mise à plat des AOT ».

Une demande de communication sur ces actes qui seront réalisés, afin que la population soit tenue informée de l'évolution de ces différents dossiers.

Il a été demandé avec insistance que la démolition des infrastructures implantées illégalement sur le DPM soit effective.

Les réponses des représentants de l'État vont plus dans le sens de laisser en l'état jusqu'à la fin de l’AOT et qu'alors, il sera de la responsabilité de la mairie de prévoir l’aménagement de ce secteur.

Les représentants de l'État on aussi fait remarquer les rôles et responsabilités de la mairie quand aux nuisances causées par ces perturbateurs.

A la sortie de cette réunion, les portes paroles des Collectifs sont allés prendre attache avec un cabinet d'avocats Saint-Paulois. Maître Alain ANTOINE s’est alors montré enthousiaste et prêt à accompagner les actions des Collectifs sur le combat pour la sauvegarde de cet environnement fortement menacé.



 


INFO REUNION




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 18:22 Du rififi au GHER

Lundi 27 Août 2018 - 17:13 Magouilles dans l'hôpital






Derniers commentaires