sak ifé nout jordu ék nout demin

Le PS ne boude pas, la Droite a la "cool attitude", et Nassimah Dindar n'a plus d'opposition


Édito
Mercredi 7 Novembre 2012

Pourquoi trois socialistes (Gérald Maillot, Daniel Huet et Gérard Françoise) qui ont participé à la réunion du groupe majoritaire hier matin, est passé devant la salle où se déroulait la conférence de presse, sans y entrer alors qu'ils y étaient conviés ? "Question d'emploi du temps. Et, n'y voyez là aucune révolution. Le PS est toujours dans la majorité, même si tout n'est pas rose". Le PS fera tout de même entendre sa voix discordante sur le pack Jeunes, ce matin.


Le PS ne boude pas, la Droite a la "cool attitude", et Nassimah Dindar n'a plus d'opposition
La presse a passablement énervé la présidente du Conseil général hier matin. Et, les journalistes ont insisté : "Pourquoi les socialistes ne sont pas présents à cette conférence de presse". Sur la table, deux noms ont été retirés : Jean-Claude Fidji et Gérald Maillot. Deux socialistes. Gérald Maillot, Gérard Françoise et Daniel Huet ont surpris la presse, lorsqu'ils sont passés devant la salle où avait lieu la conférence de presse, sans même jeter un regard en direction de leurs collègues qui présentaient aux médias, les orientations budgétaires du Conseil général pour 2013.

"Il n'y a aucune révolution à attendre. Ce n'est pas parce que Nassimah Dindar a fait le choix d'adhérer à l'UDI où il y a plusieurs membres de l'opposition départementale que cela modifie les engagements signés en mars 2011. D'une part, aucun des groupes de la majorité, de manière globale, ne souhaite casser l'équilibre politique actuel. Ceci étant, cela ne va pas empêcher le groupe PS de faire entendre sa voix sur un ou deux points précis lors de l'Assemblée plénière de ce matin. C'est le cas sur le pack jeunes qui a été voté l'année dernière, et qui n'a toujours pas été appliqué".

A Droite, il ne faut pas s'attendre non plus à une quelconque velléité. Deux raisons à cela. La première, il n'y a pas d'unanimité au sein des "Modéré" pour recomposer une majorité avec Objectif Réunion et le Nouveau centre. La deuxième, il n'y a pas non plus d'unanimité au sein de l'opposition départementale pour participer à une nouvelle majorité. La Droite ne veut pas de la responsabilité du bilan des "Modéré", PS et PCR, surtout à plus d'un an des Municipales de 2014. La Droite ne veut plus - pour autant - placer Nassimah Dindar en situation délicate.

Objectif Réunion et le Nouveau centre vont plus loin depuis quelques mois : voter des projets rejetés par le PCR ou le PS. Ce qui fait dire à notre interlocuteur socialiste : "Nassimah Dindar n'a plus d'opposition". C'est vrai. La présidente du Conseil général joue sur du velours entre une Gauche molle et une Droite ramollie. C'est aussi ce qu'on appelle de la stratégie politique à tous les niveaux. Ce qui fait dire à Nassimah Dindar : "Je suis comblée. Je ne veux rien pour Noël !"





      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit