sak ifé nout jordu ék nout demin

Le PCR est-il en train de faire exploser la majorité du Conseil général ?


Édito
Mercredi 11 Avril 2012

La présidente du Conseil général est-elle en train de perdre son capital sympathie auprès de la population ? Où est-elle seulement la cible privilégié du PCR, à travers des courriers de lecteurs corrosifs ? La seule affirmation possible aujourd'hui, le PCR et Nassimah Dindar ne seront plus dans la même majorité au Conseil général, à l'issue des Législatives…


Le PCR est-il en train de faire exploser la majorité du Conseil général ?
Fausse impression ou réelle offensive contre Nassimah Dindar ? Si la contestation des jeunes et des précaires dans la rue, a également propulsé un peu plus la présidente du Conseil général sur le devant de la scène, pour son soutien financier à la baisse des prix à La Réunion, son accord avec Michel Lagourgue, qui fait du centriste son suppléant, a déclenché beaucoup de commentaires.

Le PCR continue de s'élever contre la décision "unilatérale" de la présidente du Conseil général sur la cherté de la vie. Hier dans une tribune libre, le communiste Pierre Vergès, quatrième vice-président du Département, expliquait que "même la préfecture a confirmé que la présidente n'avait pas à mettre sur la table des millions d'euros d'argent public pour aider à faire baisser les prix".

Parallèlement, plusieurs courriers de lecteurs exposent "les erreurs, les dysfonctionnements, le désintérêt…" de Nassimah Dindar dans la conduite de sa politique sociale. Celle que nous publions ce matin, n'est pas non plus dénué d'intérêt. "Nous savons qui sont les auteurs de ces écrits", a indiqué la présidente du Conseil général.

A cela s'ajoute depuis la semaine dernière les lettres qui "critiquent" l'accord entre Nassimah Dindar et Michel Lagourgue. Sur les cinq ou six courriers publiés à ce jour, deux (dont celui d'aujourd'hui) trouvent ce "tandem prometteur pour le Modem, St-Denis et La Réunion". Le autres dénoncent "l'itinéraire politique cahotique" de la candidate Modem. Pierre Vergès l'avait également relevé sur son site en février.

S'il est évident que le conflit Nassimah Dindar - Alliance/PCR au Conseil général, va prendre de l'ampleur lors des Législatives, Pierre Vergès étant candidat communiste dans la première circonscription, le parti communiste réunionnais qui règle aussi ses comptes par ailleurs avec le parti socialiste, la troisième composante de la majorité départementale, a un objectif aujourd'hui avoué : faire exploser la majorité de Nassimah Dindar.

Mais avec qui le PCR va-t-il composer une nouvelle majorité au Conseil général ?




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 11/04/2012 04:15
Il n'est pas de l'intérêt de la gauche arc en ciel ( kviar ) au département de faire exploser cette majorité , avec la non élection de François HOLLANDE PS , énarque devant l' éternel à la présidence de la république française , tous auront le profil bas . Le plat de lentilles est trop bon au département pour cette gauche ... ( Kviar ) !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit