sak ifé nout jordu ék nout demin

Laurence Lougnon : "Le projet PS prend en compte les spécificités de tous les Outremers"


Politique
Lundi 2 Mai 2011

La secrétaire fédérale du parti socialiste est rentrée ce week-end de la métropole où elle a participé au Forum des idées du PS, support d'échanges pour construire un programme socialiste pour les Outremers. L'adjointe au maire de Saint-Paul a pris un peu plus conscience des spécificités des Ultramarins. L'éducation est l'une de ces spécificités.


Laurence Lougnon : "Le projet PS prend en compte les spécificités de tous les Outremers"
Comment avez-vous vécu ce forum des idées du PS ?
Le parti socialiste a réuni en un seul lieu les représentants de gauche de tous les outremers. Leurs interventions étaient d'une très grande qualité. Il ne pouvait plus y avoir de doute sur le fait qu'il existe non pas un Outremer mais bien des Outremers, avec enfin la prise en compte des problématiques spécifiques de chacun. J'ai trouvé cela très enrichissant et, je n'en doute pas, également pour tous ceux qui étaient présents. C'était surtout très prometteur pour l'avenir des outremers.

Quelle a été votre contribution à ce forum ?

Depuis plusieurs mois en tant que secrétaire fédérale du parti socialiste j'ai contribué au travail sur le projet "d'égalité réelle" du parti socialiste, avec notamment pour ambition de permettre à La Réunion de réduire l'écart avec la métropole en terme d'indice de développement humain. Nous avons amendé les 30 mesures pour les Outremers en ce sens. Ce point a d'ailleurs été défendu par notre premier secrétaire fédéral lors de ce forum.  

Quelles sont les idées que vous avez défendu pour les Outre-mers en général, et La Réunion en particulier ?
Une des grandes problématiques de la Réunion et d'un grand nombre d'Outremers est le retard accumulé dans la construction de logements sociaux. A cause notamment des coûts d'aménagement des terrains qui sont très élevés du fait du relief et d'adaptation au sol, du nombre important de demandes de logements sociaux.
La LBU d'une part est aujourd'hui insuffisante pour combler le retard accumulé dans la construction de logements sociaux ; d'autre part elle ne prend pas en charge les coûts d'aménagement des terrains. Les collectivités ont beaucoup de mal à faire face à ces dépenses, et souvent des projets de constructions se trouvent bloqués par manque de moyens financiers. Il est absolument nécessaire qu'il y ait une politique du logement pour les Outremers, qui soit réellement adaptée aux problématiques spécifiques de chaque territoire.
En plus de la construction  des logements sociaux, la LBU devrait également financer l'aménagement du terrain dans les opérations de logements sociaux pour permettre une action efficace dans ce domaine. Elle devrait également prendre en compte la construction de L.E.S. dans le calcul des 20% des logements sociaux, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Des collectivités s'en trouvent d'ailleurs pénalisées car elles payent des amendes alors qu'en réalité elles construisent des logement sociaux.

Quel projet de développement pour La Réunion, pourrait émerger des 30 mesures prises à l'issue de ce Forum des idées du PS ?
Avec 120 000 illettrés à la Réunion, avec près de la moitié des jeunes qui sont descolarisés dès l'âge de 19 ans, et un classement de l'Académie de La Réunion parmi les dernières académies françaises, le projet de développement pour La Réunion passe en priorité par l'éducation. Et nous avons avec le PS local cette ambition éducative qui est reprise par la mesure 18 pour les Outremers.
Le développement de la Réunion passe par la réussite éducative de sa jeunesse.

Quelle évolution statutaire pourrait découler du projet socialiste ? Et quelle évolution statutaire serait le plus appropriée pour notre île, selon vous ?
Le projet socialiste prévoit d'abroger la réforme gouvernementale concernant l'assemblé territoriale, mais n'exclut pas la possibilité d'une évolution statutaire après référendum. Aujourd'hui le projet envisagé par le gouvernement s'est fait sans consultation, ni concertation avec les Réunionnais. En tout état de cause aucune décision ne pourrait être prise sans connaitre les modalités de mise en oeuvre de cette assemblée unique. Moins d'élus, soit, mais quid des budgets et des limites de compétences ?

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA