inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

La route du Littoral en fil rouge du PPI 2013/2021 de la Région Réunion

Vendredi 14 Décembre 2012

Hier, la majorité régionale a présenté son Plan pluriannuel d'investissement 2013/2021. Ce sera 350 millions d'euros par an pour la route du Littoral, et 172 millions "pour le quotidien : réhabilitation et construction de lycées et structures muséales et sportives…" Mardi, l'opposition communiste avait déploré une chute la section investissements à 172 millions d'euros à partir de 2014. Ce matin, chaque camp va défendre sa vision du volume du travail…



La route du Littoral en fil rouge du PPI 2013/2021 de la Région Réunion
La majorité régionale présente ce matin le budget primitif 2013 de 793,5 millions d'euros : 432,8 millions en investissement (55 %) et 360,7 millions en fonctionnement (45 %). La part essentielle de l'investissement concerne la nouvelle route du Littoral.

Ce projet chiffré à 1,632 milliard d'euros constitue l'épine dorsale du PPI (Plan pluriannuel d'investissement) 2013/2021 d'un volume de 3,5 milliards d'euros. "La route du Littoral, ce sera 350 millions d'euros chaque année", a précisé Didier Robert, président de la Région Réunion.

Les autres investissements devront rentrer dans l'enveloppe de 172 millions d'euros. Mardi en conférence de presse, l'Alliance a dénoncé "la baisse de la section d'investissement". L'opposition régionale, à partir de 2014, ne semble plus intégrer les 350 millions d'euros de la route du Littoral en investissement et ce à partir de 2014. La discussion va être animée ce matin sur l'interprétation de tous ces chiffres.

Les échanges seront aussi animé, cette fois-ci avec les socialistes, lorsque sera évoquée la demande de la Région Réunion "à faire intégrer le gaz et le carburant dans la liste des produits établis par le ministre de l'Outre-mer et ce dans le cadre de la lutte contre la vie chère. "Nous avons écrit à Victorin Lurel, nous n'avons pas eu de réponse, comme c'est le cas depuis le début". L'antagonisme né de la décision du Conseil général de ne pas participer à la baisse de carburant, voulue par le gouvernement. Didier Robert n'est pas prêt à ce qu'on lui dicte sa conduite.

"Jamais, nous n'accepterons une tutelle du ministère de l'Outre-mer. Nous veillons au respect de notre collectivité locale. Nous ne pouvons laisser dire n'importe quoi, qu'il y ait ou non entre nous de l'eau dans le gaz…"





Les commentaires

1.Posté par citoyen974 le 15/12/2012 08:36
et si un coup de houle fait tomber un pilier de la houle ce sera comme pour GAMEDE avec le PONT RIVIERE ST ETIENNE !>>> résultat le viaduc de 1,6 Md à la mer!
tant d'argent sur ce projet de route est une folie, anti développement durable, un caprice d'enfant gâté !
le Président est un enfant gâté à vouloir s'obstiner et refuser d'admettre la réalité technique du dossier.
Revenons au Tram Train en l'améliorant de ces défauts !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires