sak ifé nout jordu ék nout demin

La nouvelle gouvernance de l'urgence sociale rapproche Nassimah Dindar des propositions communistes


Édito
Mercredi 23 Octobre 2013

Il y a convergences entre les 20 propositions de l'urgence sociale, contenue dans le livre blanc, l'ambition des communistes à créer deux grands services publics : service à la personne et service à l'environnement. Les similitudes se situent surtout dans l'organisation et la méthode de gouvernance. Le Conseil général précise son objectif dans la proposition n°3 : création d'une nouvelle gouvernance de l'urgence sociale autour des CCAS et des associations, avec un guichet unique et une organisation unique…


La nouvelle gouvernance de l'urgence sociale rapproche Nassimah Dindar des propositions communistes
Nassimah Dindar, à sa façon, est entrain - à son tour - de proposer les contours d'une collectivité unique à La Réunion. Sur le fond, elle a sans doute raison. "L'Etat n'a plus d'argent. Les budgets sont restreints un peu plus chaque année. C'est à nous politiques de proposer des méthodes de gestion plus souples, plus performants et plus efficaces. Il n'y a plus aucun doute là-dessus, nous avons besoin d'une nouvelle gouvernance".

C'est d'ailleurs la proposition n°1 : "approbation de la réforme des missions d'urgence sociale visant à clarifier l'action publique tout en rendant plus efficace et lisible les dispositif pour la population", qui légitime la proposition n°3 : "création d'une nouvelle gouvernance de l'urgence sociale autour des CCAS dans le cadre d'un guichet unique et d'une organisation territoriale plus cohérente…" Cette organisation territoriale devrait se conclure également à terme par une Assemblée unique.

Ce sera sans aucun doute indispensable pour instaurer les mesures préconisées dans le livre blanc de l'urgence sociale :
- adaptation aux réalités locales des dispositifs d'aide à l'accession à la propriété… ;
-identification d'une seule collectivité pour la construction et la gestion des établissements scolaires… ;
- mise en place d'un corps d'emplois d'auxiliaires de vie scolaire dûment formés au handicap et à l'accompagnement des jeunes en difficulté scolaire.

La dernière proposition citée est sans conteste une passerelle avec le service à la personne que veut mettre en place le PCR/Alliance. Sur ce sujet précis, les convergences sont multiples. La question toujours en suspens, c'est dans quel cadre se déroulera par exemple : "l'adaptation aux réalités locales des dispositifs d'aide à l'accession à la propriété"…





      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit