sak ifé nout jordu ék nout demin

La Réunion doit retrouver une confiance


Billet
Lundi 17 Juin 2013

Pour apporter le bien être aux populations qui font la richesse d'un pays, ses élites doivent manœuvrer avec doigté et perspicacité.

Le modèle politique avec majorité et opposition montre ses limites tous les jours… Et les disciplines de partis, nécessaires à leurs fonctionnements, ne correspondent plus aux aspirations des élus, devenus eux aussi, intelligents face aux électeurs.


La Réunion doit retrouver une confiance
Il est parfois difficile voire impossible de servir la population et le parti dans un même élan.
 
Le pari de l'Alliance de Paul Verges était dessiné pour gouverner, pas pour être dans l'opposition… La preuve, les forces vives s'en détachent au fur et à mesure que le temps passe…
Constituer une écurie avec les meilleurs éléments et ne jamais concourir, créent des frustrations. C'est un aréopage qui ne peut tenir très longtemps…
 
Et surtout "pou laisse cabri mange salade" pendant ce temps !… 
 
Alors, on reconnaît ceux qui sont là pour l'intérêt d'une famille, fût-elle politique, et ceux qui sont dans l'investissement pour son peuple et son pays.
 
Il faut du courage pour affronter et survivre au delà des rancœurs induites par une séparation… Le plus souvent, ce n'est pas une question de sentiments mais plutôt une histoire de financement…
 
Bon courage à Aline qui nage vers de nouveaux horizons…
 
 

Anri



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Lutter pour agir le 17/06/2013 07:53
Lutter oui pour avancer, pour construire

Subir c'est la négation, c'est l’abandon et l'arrêt de toute action

Un autre monde est toujours possible quand la pensée est libérée

2.Posté par Bayoune le 17/06/2013 08:20
Lo Aline i manze dann lo gamèle, aprè i bèze kou de piyé dodan? Wla in madanm i doviyin inn personalité en crapatant le pcr, épi i lèss tombé dann moman difisile. El lé pa tousèl, le vieux pcr se démembre se harakirize, sépa si nora ankor domoune pou lo congrès o Bocage, zot i wa pa toute i foute dann fon la rivière ziste a koté. Un peu ce qu'avait prévu notre vieux camarade Baptiste Ponama dans le temps, déjà en 78 il évoquait la disparition du pc. Bin larivé mon viyé frar, poupète lé antrin bware bouyon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Septembre 2015 - 22:18 Vitesse et alcool