inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

La Région soutient le développement économique

Vendredi 30 Mars 2012

La Commission permanente a accordé une subvention de plus de 45 000 € à la Société interprofessionnelle artisanale de garantie d'Investissements (SIAGI) qui facilite l'accès au crédit des entreprises des secteurs de l'artisanat et des activités de proximité en garantissant leurs crédits d'investissements octroyés par les banques.



La Région soutient le développement économique
Une aide de plus de 12 000 € a également été accordée à quinze taxiteurs pour l'acquisition de leurs équipements. A ce jour, plus d'une centaine d'artisans taxi ont d'ores et déjà bénéficié de ce dispositif correspondant à un montant global de subvention régionale de plus de 90 000 €.

Dans le secteur de la pêche, le Groupement d'Intérêt Economique (GIE) Pêcheurs de la Baie a bénéficié d'une aide régionale de plus de 9 000 € pour l'équipement d'un point de vente de produits frais de la pêche réunionnaise sur le Front de mer de Saint-Paul. L'objectif : offrir un point de stockage, de transformation et de vente aux pêcheurs professionnels du secteur de la Baie de Saint-Paul pour la promotion, la valorisation et l'écoulement de leur production.

Près de 400 000 € de subventions régionales ont été votées à titre exceptionnel en substitution aux subventions FEDER en faveur de 11 entreprises locales pour des opérations d'investissement réalisées en dehors des délais contractuels.

Ouverture d'un bureau de représentation des 4 régions d'outre-mer françaises à Bruxelles
Les conseillers régionaux ont voté une enveloppe de plus de 27 000 € pour le financement d'une antenne de représentation à Bruxelles sous la forme d'une structure mutualisée des quatre Conseils régionaux d'outre-mer.

Cette antenne au fonctionnement de laquelle les quatre régions d'outre-mer contribuent à part égale (location des locaux, recrutement de personnels,...) a notamment pour objectif de faire prévaloir les intérêts de ses membres auprès des institutions européennes ou encore d'assurer une veille informative technique sur les programmes communautaires.

Co-financement d'un projet au titre du FRAFU
Au titre de la mesure “Eau et aménagement” du Fonds Régional d'Aménagement Foncier Urbain (FRAFU), plus de 230 000€ ont été attribués à la Commune de l'Etang Salé pour la réalisation d'opérations de renforcement de son réseau d'alimentation en eau potable et de traitement des eaux usées.

Communication Région Réunion




Les commentaires

1.Posté par Petit electeur le 30/03/2012 07:56
J'ai pris connaissance ce matin des résultats du sondage commandé par le JIR et Réunion première.
Cette « photographie » à l'instant t nous donne de quoi réfléchir sur les réalités politiques à la Réunion.
Au-delà des appartenances, force est de constater que ces résultats sont le fruit des actions auprès des électeurs par les partis visibles, organisés et actifs .
L'analyse faite par le responsable des études politiques chez Ipsos, devrait mettre la droite Réunionnaise face à ses responsabilités. Le Président Nicolas Sarkozy devrait en tirer des leçons sur la responsabilité des uns et des autres et bien entendu sur sa responsabilité personnelle. Un principe de réalité est à convoquer : « Il y a ce que l'on voudrait faire entendre et il y a ce qui est entendu » !
En politique, fort malheureusement, les attentes sont très souvent très mal exprimées, une reformulation est souvent nécessaire. Les solutions proposées doivent être expliquées et défendues d'un un contexte qui parle à l'habitant, au père de famille, aux jeunes, aux étudiants, aux réseaux...
Personne n'a jamais dit que la politique était facile !

La lecture de ces conclusions devraient suffire pour que, toutes affaires cessantes, la droite Réunionnaise prenne la mesure des réalités à quelques semaines de l'élection et accepte enfin de faire (même si cela peut paraître un peu tard) de la pédagogie auprès de ceux nommés ci-dessus.
L'heure n'est plus à l'incantation, mais au pragmatisme ; des solutions Président !
L'urgence c'est la pédagogie qui nous a tellement fait défaut...

La Réunion en matière de choix politique a toujours été à l'opposé de la métropole, c'est une réalité dont les causes peuvent être multiples. Aujourd'hui 15 points nous séparent des intentions de vote par rapport à la France métropolitaine, 15 points, c'est dire si l’appréhension des projets sont différents ! Pourquoi ? C'est aux partis et mouvements politiques de se pencher sur ces réalités là.
"Le vote des électeurs exprime un besoin mais il ne traduit pas forcément une envie", écrit le responsable de l'Ipsos .
La Réunion serait-elle entrain de devenir la terre des extrêmes ? Jean-Luc Mélenchon avec ses 12,5% d’intention, Marine Le Pen avec ses 9,5% capitalisent à eux-deux 22 % des intentions !
Ce résultat ne serait-il pas à mettre sur le compte de l’absence d'accompagnement et d'éducation au choix de l'électeur, qui lui a de plus en plus l'impression d'être les laissés pour compte ?
La droite doit faire face nous dit le responsable de l'Ipsos à « l’affaissement de Nicolas Sarkozy à ce stade de la campagne ».
"La Réunion observe avec une certaine perplexité le regard porté par l’ensemble national sur son devenir ». « Il y a dans ce contexte une sorte de réflexe anti-Sarkozy », écrit le responsable de l'institut de sondage.
Nous ne sommes pas dans un contexte de choix difficile mais raisonné, nous sommes dans un contexte de réflexe...
Ce mode opératoire qu'est le réflexe, ne serait-il pas la conséquence, là encore, de ce déficit d'accompagnement et de soutenance des actions du Président de la République ?
Une réalité qui devrait nous interpeller : « En campagne depuis plus d’un an, le candidat socialiste reflète davantage que son adversaire ce nouveau portrait social que la Réunion tente à grand peine d’esquisser en cette période de crise. »
Paradoxalement ce candidat crève tous les plafonds et devient « intouchable » !
Ne serait-ce pas son image qui aurait été mieux défendue par les siens, dans un contexte de revendication?
Le candidat socialiste serait donné vainqueur au second tour avec 67% des voix, dans les pires scénarios ce taux n'était pas envisagé...
Quelle responsabilité !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires