sak ifé nout jordu ék nout demin

La Confiance Réunionnaise Retrouvée


Culture - Kiltir
Jeudi 10 Mai 2018

La prise de position officielle contre l'occupation illégale du bord de mer par la Préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, a fait l'effet d'une bombe sous les filaos de l'Ermitage. Clouant définitivement le bec aux Zakaparér et réconfortant les défenseurs du patrimoine naturel réunionnais dans leurs démarches.


Merci Monsieur le Préfet

C'est à Alain ANTOINE, l'avocat qui a su mener de main de Maître cette opération sur le terrain judiciaire que revient les premiers mots sur cette victoire de tous les Réunionnais qui ont un regard sur l'avenir de ce territoire. Il souhaite que ce joyau qu'est notre île puisse à nouveau briller de mille feux dans l'intérêt de tous. Que la plage et la mer soient rendues aux Réunionnais par la sauvegarde du lagon.

Le Docteur Karl BELLON revient sur l'historique de cette bataille. Il rappelle que c'est la justesse de ce combat qui a réussi à cristalliser la grande majorité des Réunionnais derrière la défense de son patrimoine. 
En tant que médecin, il s'est porté au chevet de ce lagon parce que la santé des humains est directement liée à celui de son environnement.

La réussite de cette opération est à mettre au compte de l'union.
C'est l'action de l'Union des Réunionnais en Colère, une action conjuguée qui a permis de ramener le droit et l'application de la loi sur ce bout de territoire que des Zakaparér s'étaient appropriés en se moquant ouvertement des Réunionnais pacifiques.

Cette bataille a eu pour but aussi d'éclairer un peu plus le chemin de la prise de conscience de l'état de peuple que ses 350 ans d'histoire ont construit.

L'ère d'une nouvelle façon d'appréhender la gestion de notre cité, celle d'une approche politique différente, plus en relation avec les aspirations et les besoins de ce peuple Réunionnais, semblent aussi se dessiner.

Le rejet d'une très grande partie de la classe politique actuelle qui ne répond pas aux attentes de la population pourrait trouver son épilogue dans le développement de ce mouvement citoyen des Réunionnais en Colère.

Ce mouvement ancré sur des bases multiples, laisse à penser que ce peuple sans cesse divisé aux bons vouloirs des différents intérêts de pouvoir a trouvé une voie pour y faire se développer toutes les ramifications nécessaires au bien être de l'ensemble réunionnais.

La continuité concertée des actions sera un gage de fiabilité pour l'avenir.
Libérer le Réunionnais de ce qui a été pendant trop longtemps admis comme étant les murs de sa propre prison est un devoir.
Empêcher le Réunionnais d'aller vers son futur en lui montrant cela comme une limite, et en laissant d'autres y faire leurs fortunes, est un crime contre ce peuple trop longtemps en souffrance.

Il y a là, de grandes attentes !
Décevoir ce peuple qui ne demande qu'à partager son savoir-être, issu de ce brassage unique et multiple, serait suicidaire, tout autant que de se satisfaire des chants de "surfeurs de toutes les vagues".


INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Octobre 2018 - 13:23 Pour un projet réunionnais avec les Réunionnais