sak ifé nout jordu ék nout demin

LA SUR–REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES : Réveiller les consciences anesthésiées !


Citoyen
Samedi 14 Février 2015

​Le Débat qui s’ouvre sur le régime de rémunération, montre que la bataille pour l’égalité sociale et la Lutte contre l’exclusion ne sont pas derrière nous, et ce que dit le rapport de la Cour des Comptes, ou bien, ce qu’il faut en retenir, n’est pas à la portée de tous : « Même la poule n’y retrouverait pas ses poussins » !


Mais Bon : Ce rapport nous invite à nous rappeler, que les conditions de vie matérielles dans les départements d’Outre Mer ne se justifient plus aujourd’hui, par rapport  aux  années 1950.

Le rapport souligne que :

 Ce système comporte des failles qui pèsent lourdement sur le budget de l’Etat et des Collectivités : Vrai ? Faux ?

Les justifications des sur – rémunérations ont perdu leur cohérence… Vrai ? Faux ?

Par contre, ce rapport ne va pas jusqu’à préconiser la suppression totale de sur –rémunération, souhaitable dans certaines situations : Qu’en pensez-vous ?

 

Les Rapporteurs viennent-ils du privé, ou bien, sont – ils des hauts fonctionnaires ?

 

Ils constatent que le système de rémunération des fonctionnaires Outre Mer, est coûteux, à bout de souffle, et remet en cause, son efficacité… Vrai ? Faux ?

 

Leurs préconisations sont –elles satisfaisantes ?

 

Pour La Cour des Comptes, le système en cause, doit être refondé,  et c’est ce que préconise le rapport rendu public Mercredi 11 février à Paris. J’y reviendrai !

TOUCHER AU POUVOIR DE CONSOMMATION

 

Pour ou contre la vérité ?

Toucher au pouvoir d’achat des fonctionnaires visés, est-ce la priorité ?

 

Je plaide pour que nous soyons de ceux qui ne transigent pas sur la vérité, et qui  s’appliqueraient ce qu’ils souhaitent pour les autres.

Je plaide pour que nous  soyons prêts à défendre la vérité, contre quiconque nous demande raison de l’espérance à rétablir l’égalité.

C’est à L’Etat de réparer cette inégalité de traitement : Pourquoi les fonctionnaires ont-ils plus que les autres, aujourd’hui encore ?

 

Et pourquoi ne pas nous battre pour obtenir un pouvoir d’achat aussi élevé que celui des fonctionnaires montrés du doigt ?

Chacun est appelé à se positionner pour ou contre la vérité, mais pas pour ou contre la sur – rémunération !

Pardonnez-moi de rappeler que la bataille pour l’égalité de traitement, sans feinte, est un devoir dont aucun de nous ne saurait  s’exonérer…

Devant le boucher, le boulanger, ou le petit  bazardier,  le prix est-il différent selon que vous êtes fonctionnaire ou travailleur du privé ?  Riche ou pauvre ?  Salarié ou chômeur ?

La Cour des comptes n’apporte pas de réponses à ces questions : Pourquoi ?

 

La Sur–rémunération des fonctionnaires ?

 

Ce débat heurte l’esprit du 11 janvier et démontre clairement, que nous n’avons pas les mêmes priorités !


Samuel MOUEN



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN