sak ifé nout jordu ék nout demin

L'union à Droite, une décision d'abord personnelle qui arrange les chefs de partis


Édito
Jeudi 19 Septembre 2013

L'union de la Droite se fait ou se fera dans des villes comme Bras-Panon, l'Etang-Salé, St-Louis, Le Port ou La Possession. L'union se fera autour du maire sortant ou la volonté d'une femme ou d'un homme. Mais à aucun moment, l'union incarnera la volonté d'individus ou de partis politiques du même camp à vouloir être ensemble, pour la population et le développement socio-économique de La Réunion. La Droite comme la Gauche, un cas désespéré…


L'union à Droite, une décision d'abord personnelle qui arrange les chefs de partis
Ibrahim Dindar devait représenter l'UDI dimanche lors de la présentation de la candidature de l'union de la Droite, celle de Valérie Auber, au Port. Une absence remarquée. Cyrille Hamilcaro l'a déploré. Stéphane Fouassin l'a suppléé. Le malaise qu'il y a l'UDI, sévit aussi à l'UMP. Si à l'UDI, la cause, c'est la volonté de Nassimah Dindar d'ouvrir le Centre droit jusqu'au Centre, à l'UMP, ils sont quelques uns à ne pas apprécier le soutien du président de la Fédération locale, Michel Fontaine, à Didier Robert et Nathalie Bassire au Tampon. Avec aussi une partie de l'UDI mais sans Nassimah et Ibrahim Dindar.

Cette situation s'est répétée au Port (Valérie Auber) dimanche dernier. Peut-on assister à un scénario identique à La Possession ? Car, même si Jean-Yves Morel est encarté UDI, c'est Didier Robert qui a la main dans cette ville de l'Ouest. Le candidat "naturel" de la Droite, ne veut pas se laisser enfermer dans les conflits de personnes ou les stratégies de partis. "L'union se fait d'abord sur le terrain, et elle se conclut dans les urnes". Cyrille Hamilcaro, à Saint-Louis, est dans la démarche identique.

Le conseiller général saint-louisien en a assez des palabres interminables, des rencontres nocturnes qui ressemblent plus à une thérapie de groupe, des bonnes intentions des uns jamais concrétisées dans les faits, des appréhensions croissantes des autres, et des chefs de file pas assez audacieux. Cyrille Hamilcaro fera l'union de la Droite, parce qu'il n'y aucune autre velléité dans son camp. "Il y a un moment, il faut prendre une décision. Je l'ai prise".

C'est aussi le cas à Saint-Paul. Joseph Sinimalé n'a rien demandé à personne. Et, il s'est engagé. Et, il s'est imposé. Tous ont fini par l'adopter. La Droite, à l'exception de Yoland Velleyen s'est donc rangé derrière "Sini". L'un des cas le plus facile pour l'union de la Droite, ce sera Sainte-Suzanne. Ce sera soit derrière Aline Murin-Hoarau (ex-l'Alliance), Maurice Gironcel (PCR) ou Daniel Alamélou (PLR). Ou les trois. C'est plus simple. Et sans doute plus facile.

Et à Saint-Denis ? Ce sera encore plus simple. Et plus facile. Ce sont les résultats du sondage qui décideront. Ceux qui ne reconnaîtront "ce verdict populaire", prendront leur décision seule…









      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 19/09/2013 06:54
Avec toutes ses entourloupes, Nassimah sera la grande perdante de cette histoire…

2.Posté par jismy le 19/09/2013 07:06
Tout ça est bien beau mais Jismy tu nous avait promis de parler de La Possession dernierement.
On est tres impatient.

3.Posté par tilouloune le 19/09/2013 07:37
Et a saint joseph !!!!!

4.Posté par ti kaf le 19/09/2013 09:27 (depuis mobile)
Il y a t''il l'' union de la droite à st pierre, car le président de l'' UMPU, ne parle même pas de saint pierre, d'' après les sondages il est entrain de perdre la main.

5.Posté par Poucette le 19/09/2013 22:55
Lookez les sourires sur la photo... Ils ont l'air heu-reux. Mouhaaaaahhhhhh !!!!! Lol lol lol... Ptdr.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit