sak ifé nout jordu ék nout demin

L’option tunnel pour la NRL : une FBI (Fausse Bonne Idée) très coûteuse


Édito
Jeudi 12 Décembre 2013

La conseillère régionale communiste Maya Césari s’est récemment déclarée favorable à une solution « Tunnel ferroviaire et routier » en lieu et place de la Nouvelle Route du Littoral. Or, dans le même temps, les conseillers régionaux communistes ont présenté un recours au Tribunal Administratif de Saint-Denis, qui rappelons-nous a été rejeté contre la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de la Nouvelle Route du Littoral au motif notamment de la soutenabilité financière du chantier. Les élus communistes ont même exigé, sans succès auprès du préfet, une expertise financière avec l’intervention de la Mission d’Expertise Economique et Financière. Celle-ci n’est rien de moins qu’une "brigade d’experts comptables et de techniciens" relevant de la Direction Générale des Finances Publiques du ministère de l’Économie et des Finances. Alors de grâce, à chacun ses compétences.


L’option tunnel pour la NRL : une FBI (Fausse Bonne Idée) très coûteuse
Pourtant, Madame Césari devrait y regarder à deux fois. En effet, l’option tunnel ferroviaire et routier est excessivement plus coûteuse que le projet digue+viaduc de la nouvelle route du littoral. Il suffit pour cela de prendre un exemple concret : le coût du tunnel autoroutier de l’A86 dit « Duplex A86 » en région parisienne.

Le Duplex A86 est un tunnel autoroutier long de dix kilomètres, composé de deux sections et emprunté par l'autoroute A86. Il permet de relier Rueil-Malmaison et Jouy-en-Josas, au niveau du bois du Pont Colbert, dans les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Sa longueur est de 10 kilomètres et il a coûté 2,4 milliards d'euros ! Soit presque 1 milliard d’euros de plus que le chantier de la Nouvelle Route Littoral (qui fait un peu plus de 12 km) et évalué à 1.6 milliards d’euros. Il est important de souligner que ce tunnel est à gabarit réduit et réservé uniquement aux voitures (les camions et les motos y sont interdits à cause de sa hauteur limitée) pour offrir une liaison en tunnel non limitée en gabarit (les Poids Lourds) ajoutant des voies supplémentaires offertes au bus, puis plus tard à un tramway. Il faudrait donc investir beaucoup plus que 2,4 milliards d'euros !!!

C'est aussi la preuve, que la NRL n'est pas la route la plus chère de France contrairement à ce qu'y est prétendu par les opposants au projet.

Alors de grâce Madame Césari, merci de nous épargner de vos leçons d’expertise financière. En effectuant quelques recherches, les citoyens réunionnais peuvent très vite se rendre compte que l’option tunnel est une "fausse bonne idée". Celle-ci en effet est bien plus onéreuse que le chantier digue+viaduc de la nouvelle route du littoral conceptualisée par l’équipe du Président de Région Didier Robert.

La Plaine des Cafres

Jean-Noël Payet



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit