sak ifé nout jordu ék nout demin

L'Etat français doit-il toujours pallier à l'incompétence et à la malhonnêteté de certains politiques locaux ?


Édito
Mardi 6 Mars 2012

A chaque fois que la société réunionnaise va mal, tout le monde se tourne vers l'Etat que ce soit le monde économique qui s'est "gavé" des subventions européennes et de la défiscalisation ; des politiques qui mènent grand train de vie ou/et s'enrichissent avec l'argent des contribuables ; ou les citoyens qui les regardent faire en se contentant de miettes ou de l'aumône…


L'Etat français doit-il toujours pallier à l'incompétence et à la malhonnêteté de certains politiques locaux ?
John Fitzgerald Kennedy avait sans doute raison lorsqu'il disait au cours de son allocution d'investiture à la présidence des Etats-Unis, le 20 janvier 1961 : "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays". Cinquante et un ans plus tard, ces propos sont plus que jamais d'actualité. Chaque citoyen doit en effet s'interroger sur ses choix pour aider son pays.

Pour pouvoir aider la France, les Réunionnais ont la nécessité d'abord d'aider La Réunion. Quelle politique a aujourd'hui une vraie idée de "La Réunion de demain". Lors de son discours de Bayeux (le deuxième) du 16 juin 1946, le général de Gaulle insistait sur l'obligation de donner à la France des institutions fortes et efficaces pour œuvrer "à la grandeur de la France, ma France".

C'est sans doute encore plus vrai soixante-cinq ans plus tard, aussi bien en métropole que dans les territoires d'Outre-mer. Mais ce ne sont pas les institutions et les politiques appliquées qui sont inefficaces, l'inefficacité des institutions et des politiques, vient d'abord des individus chargés de leur mise en application.

Soit, ils sont incompétents, laxistes et aspirés par les apparats du pouvoir, soit, leur malhonnêteté est telle qu'ils oublient vite pourquoi ils ont été élus, et utilisent l'argent destiné à l'amélioration de la vie de leurs administrés… à améliorer leur seul train de vie et celui de leurs proches.

Et quand, il n'y a plus d'argent dans les caisses et que la population manifeste, conteste, grogne et menace ce confort de vie dans lequel ils se vautrent chaque jour, la plupart se retourne contre l'Etat, déjà empêtré dans le pacte de stabilité européen et où sa Révision générale des politiques publiques (RGPP) taille sans vergogne dans tous les budgets.

Alors qui est responsable ? L'Etat qui a de moins d'argent ou les politiques qui n'investissent que (trop) peu d'argent public pour la population ? A La Réunion, la situation est criante. La familiocratie tourne à plein régime dans les collectivités. Le train de vie de certains politiques est une insulte pour ceux qui vivent des minima sociaux, sont en chômage de (très ou trop) longue durée ou ont une misère pour leur retraite.

Ni l'allocution de JFK, ni le discours de Bayeux (le deuxième) du général de Gaulle, ne peut influer sur le comportement malhonnête des politiques. Seul l'électeur qui ne s'est pas fait "acheter" peut encore le faire. Son arme fatale : son bulletin de vote...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 06/03/2012 12:25
Le bulletin de vote i serve pi in merde. Sirtou isi la réniyon, colonie française. Nou la vu kosa Sarkozy la fé du vote des français le 29 mai 2005 pour le traîté de Lisbonne, li asize dosi. Nou la vu osi, koman les socialistes de l'époque la fé vote les mahorais pour l'adhésion à l'Europe de Maastrich, ils étaient tellement pressé de de venir européens, les autorités coloniales les ont un peu aidé en les faisant voté à 110%, pliss de votan ke dinskri. Ousa nousava avec une telle " démocratie", plutôt démoncrasi???

2.Posté par Bobo le 06/03/2012 12:31
Mi le totalement d accord avec out analyse, ou pense certainement aux familles V , H ...
Les électeurs y ouvrent de plus en plus zot yeux et va fini par balayé ces voleurs !!

3.Posté par ancien communiste du Port le 06/03/2012 18:23
Je suis d'accord , alors que l'Etat injecte de l'argent pour le développement de la Réunion, des élus surtout ceux qui ont été là depuis un moment s'enrichissent, leur patrimoine est tellement conséquent qu'ils placent l'argent dans les paradis fiscaux. ce sont l'argent pour le développement de l'île.

pendant ce temps aucune avancée pour la population, à la veille des élections, on demande à l'état des contrat aidés pour les pauvres pour qu'ils restent toujours pauvres n et pendant ce temps, F.H, P.V, N.G, etc, ces petits oisillons sont placés à des postes au pouvoir pour leur apprendre à faire la même chose.

Monsieur, je vous tire mon chapeau pour votre article , Bravo

4.Posté par Eric Beeharry le 13/03/2012 18:15
Vous êtes le seul journal libre de la Réunion Monsieur Ramoudou et je vous en félicite. Mais si peu audible malheureusement. Telle une lumière perdue dans une grotte de ténèbres... (cf. Allégorie de la Caverne de Platon) Et on pourrait en dire autant de toutes ces bonnes volontés éparpillées sur l'île, mais sévèrement réprimées. Que de gâchis. Quel dommage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit