sak ifé nout jordu ék nout demin

L'Arast : Les trois brigands


Billet
Mardi 18 Février 2014

Au delà de qui va payer les indemnités des sacrifiés de l'Arast, la vraie et seule question que nous devons avoir en tête est :
Qui est le, les ou la responsable de ce gâchis humain ?


Détournement de l'illustration de : Les Trois Brigands - Tomi Ungerer
Détournement de l'illustration de : Les Trois Brigands - Tomi Ungerer
Quelles sont les raisons qui ont poussées untel et untel un soir dans un bureau climatisé à prendre cette décision ?
 
A qui a profité le crime ? 
Ce flux financier chez qui atterrit-il aujourd'hui ?
 
Alors que l'on organise à grands frais une "autopsie médiatisée" au Temple des salons inutiles de la consommation.
 
On va exhiber les restes de ce monstre de l'Arast, qui a été présenté comme un gouffre financier. 
Depuis la mise à mort de cette association, nos impôts n'ont pas baissé, ce qui voudrait dire que cela ne coûte pas moins cher, mais juste que ce ne sont plus les mêmes qui en profitent.
 
Nous irons applaudir les vainqueurs dans l'arène des jeux du cirque… Nous n'avons pas de rue du cirque…
 
Banna lé antrin mok a nou…

Anri



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par FAIVRE Daniel le 25/12/2014 19:30
Oui est il reste des victimes qui n'on rien reçu a ST LEU elle serait 4 ou 5 oublier mais c'est vrais Que le Maire de ST LEU a été vice Président du conseil général et a été un des décideur, je dirait liquidateur de l'ARAST

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Septembre 2015 - 22:18 Vitesse et alcool