sak ifé nout jordu ék nout demin

Joël Mongin/Bernard Caroupaye, deux égos, deux "grandes gueules" et deux "mégalos"


Édito
Jeudi 16 Février 2012

Joël Mongin, ancien président de la FNTR, n'aurait pas dû tancer ainsi, son successeur, Bernard Caroupaye sur Radio-Freedom. "Moi, j'ai obtenu 20 centimes, et lui qu'est-ce qu'il a eu ?" La concurrence entre ces deux hommes, frimeurs et friands de la presse, ne date pas d'aujourd'hui. Leur autre point commun : ils laissent peu de place aux autres...


Joël Mongin/Bernard Caroupaye, deux égos, deux "grandes gueules" et deux "mégalos"
Joël Mongin et Bernard Caroupaye, c'est Lakshmi au masculin. Ils apparaissent et tout s'illumine. Et la lumière fut. "Laissez, laissez entrer le soleil", comme dit la chanson. Et tous les autres n'existent plus. Les "autres" apprécient de moins en moins cette situation. Et à chaque fois, cela a créé des dissensions au sein de l'intersyndicale des professionnels de la route.

Les vraies différences entre eux, Joël Mongin avait à l'époque le soutien d'un préfet, Pierre-Henry Maccioni, et il bénéficiait d'un contexte politique favorable : les revendications du Cospar, la période des élections régionales (fin 2009 - début 2010) et l'attitude ferme de Paul Vergès qui ne voulait rien "lâcher" pour le RSTA (Revenu supplémentaire et temporaire d'activité). L'usure du pouvoir avait rendu impopulaire le communiste et les actions des transporteurs, ont été souvent contre la Région Réunion de Paul Vergès.

Si Bernard Caroupaye bénéficie lui aussi d'une proximité avec Jean-Paul Virapoullé, il n'a pas d'atomes crochus avec le préfet, Michel Lalande. Il n'est pas non plus porté par des revendications politiques et populaires. La présence de Patrick Savatier, "Momon papa lé la" et de Jean-Hugues Ratenon, "Alliance réunionnaise contre la pauvreté", n'a pas duré.

Patrick Savatier a mis les "gaz" après la baisse du prix de la bouteille. Incompatibilité d'humeur avec l'intéressé sans doute. Et, Jean-Hugues Ratenon, lui, s'est évertué à faire entendre son message : "ouvrir un débat de fond sur les vrais obstacles à la diminution du prix du carburant".

Et puis, il y a aussi le résultat de leur combat qui les différencie. Avec ses partenaires, Joël Mongin peut "pérorer" et dire qu'il a obtenu 20 centimes de baisse. "Qu'est-ce Caroupaye a eu ?" Joël Mongin a tort de tancer son ancien rival. D'une part, en 2009, l'intersyndicale des professionnels de la route n'a jamais obtenu 20 centimes d'€ de diminution du prix du carburant.

L'intersyndicale n'a obtenu que 10 centimes. C'est à l'issue d'un tour de passe-passe de l'illusionniste Pierre-Henry Maccioni alors préfet de La Réunion, que l'on a fait croire cela à la population. En effet, la préfecture avait déjà prévue une baisse du prix du carburant de 10 centimes pour décembre 2009. Les détaillants, les importateurs et l'Etat ont apportés les 10 centimes supplémentaires.

A l'époque, Joël Mongin avait compris l'astuce. D'ailleurs, il n'a pas voulu signer le protocole d'accord. Il ne l'a fait que sous l'instance de Pierre-Henri Maccioni. Alors ce serait bien que ces deux "mégalos" oublient quelques instants leur "égo" et se concentrent sur l'essentiel : la baisse du prix du carburant. Et cela sans infliger aux Réunionnais la punition des bouchons sans fin, et sans pénaliser l'activité économique.

Ce serait faire preuve de maturité et de bon sens. Et d'humilité...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 16/02/2012 13:05
Il n'y aura pas de baisse de carburant , ce qui devient rare ( le pétrole) est cher sur le marché où l'on spécule . A la REUNION tant que la SRPP sera en situation de monopole avec la bénédiction des décideurs actuels tout va bien madame la marquise . Le versement du RSA , les prestations juteuses , les 53% de sur-rémunérations des fonctionnaires seront assurés chaque mois , le 1er responsable de l'état ici peut continuer à dormir d'un sommeil profond jusqu'à sa prochaine mutation ( la promotion ou la voie de garage ) .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit