sak ifé nout jordu ék nout demin

"Jean-Pierre Marchau, perroquet coco !"


Invité(e)
Dimanche 3 Février 2013

"Sous prétexte de "tirer les leçons de Felleng", c’est vrai que Monsieur le Professeur Marchau est un grand donneur de leçon devant L’Eternel, Monsieur Marchau ressort  sa rengaine désormais coutumière sur les soit disant méfaits de la Nouvelle Route du Littoral".


"Jean-Pierre Marchau, perroquet coco !"
"Encore une fois d’ailleurs, Il se prétend porte-parole du Groupe Europe Ecologie les Verts du Nord et de l‘Est alors qu’il n’est porte parole de rien du tout ou alors oui on peut le dire très clairement désormais il est le porte-plume des Vergès. Les écologistes ne sont pas dupes et n’accordent aucune confiance à cet usurpateur de l’écologie et des titres de l’écologie.

Rappelons encore une fois son score (pitoyable !) aux élections législatives de juin 2012 à St-Denis (moins de 2.5 % des voix) qui devait servir de marche pied à la famille Vergès en vue des élections municipales de 2014, avec le succès que l’on sait !

Revenons maintenant à la question de la sécurité de la Nouvelle Route du Littoral. Il faut tout d’abord savoir que cette nouvelle route sera bien plus sécurisée que l’actuelle. En effet, cette dernière est trop régulière soumise aux risques d’éboulis, aux risques liés à la houle (vagues et effondrements de la chaussée) qui provoquent très régulièrement  des fermetures totales ou partielles de la route avec des conséquences telles que pertes matérielles, économiques et humaines incalculables et extrêmement lourdes à porter pour notre île et ses habitants.

A contrario la nouvelle route du littoral est bien prévue pour supporter les houles les plus fortes. Par sa conception, la nouvelle route du littoral, dans sa conception même : la hauteur des portions en route digue et le viaduc  a été prévue pour faire face aux pires houles cycloniques et ce, dans le cadre du changement climatique.

De même les types de matériaux utilisés (base en mer, acropodes, talus et mur chasse-mer) sécuriseront un maximum cette route. Ainsi la nouvelle route du littoral sera ouverte, contrairement à aujourd’hui, même si des épisodes pluvieux ou de fortes houles sont effectifs. La sécurisation des personnes et la sécurisation économique des déplacements seront de ce fait assurées".

Marie-Annick Fougeroux, secrétaire de LaRéunionEcolo



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger