sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean-Pierre Marchau : "Il est impératif de remettre en cause les Accords de Matignon"


Édito
Lundi 16 Juillet 2012

"C'est avec satisfaction que nous apprenons que notre ami Bruny Payet a pu être reçu par le ministre Victorin Lurel pour lui remettre des documents relatifs à la NRL, dont les miens, et portant sur les raisons de ne pas se lancer dans un tel projet".


Jean-Pierre Marchau : "Il est impératif de remettre en cause les Accords de Matignon"
"C'est aussi avec satisfaction que nous apprenons que le PCR appelle lui aussi à signer la pétition en ligne que j'ai lancée début juillet et qui connaît un grand succès.

Enfin, jeudi 12 juillet, j'ai rencontré et déjeuné avec la Sénatrice Verte Aline Archimbaud qui a pu déposer une question orale à M. Frédéric Cuvillier, ministre Délégué auprès de la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l'énergie, chargé des Transports et de l’Économie maritime, au sujet du projet de nouvelle route du littoral  à La Réunion.

Le Ministre sera tenu de répondre d'ici septembre. La version déposée étant légèrement différente de la première, je vous la communiquerai  dès que Marine Tondelier, attachée parlementaire de Mme Archambaud me la fera parvenir.

Le front anti NRL s'élargit donc et doit continuer à s'élargir.

Toutes ces actions sont évidemment nécessaires puisque M. Victorin Lurel campe hélas sur la position du Président de Région en affirmant vouloir continuer ce projet absurde.

Pour nous la position du gouvernement socialiste est totalement inacceptable : il est impératif de remettre en cause les Accords de Matignon qui donne entière satisfaction au lobby automobile qui fait la loi à La Réunion depuis plus de quarante ans et de basculer  les financement vers une alternative ferroviaire.

Le Collectif Non à la Nouvelle Route du Littoral est donc bien une nécessité vitale pour empêcher la catastrophe écologique, sociale et économique qui se prépare.

Le gouvernement socialiste doit comprendre que les coûts vont exploser (+ de 2,5 milliards) et ce chantier, le plus grand jamais engagé à La Réunion, ne favorisera pas l'emploi pérenne des Réunionnais alors qu'il sera une manne pour les multinationales du BTP.

La construction du Collectif Non à la NRL doit s'amplifier er s'élargir au-delà de tout clivage politique".

EELV



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit