Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Jean-Hugues Ratenon : "Attendez le dernier moment pour acheter vos jouets de Noël"

Dimanche 11 Décembre 2011

Le président de l'Association des Réunionnais contre la pauvreté demande à la population d'utiliser les informations du chariot-type réalisé par la préfecture pour faire baisser les prix dans les grandes surfaces. Jean-Hugues Ratenon croit au pouvoir des consommateurs dans la lutte contre la vie chère.



Jean-Hugues Ratenon : "Attendez le dernier moment pour acheter vos jouets de Noël"
Jean-Hugues Ratenon ne sait pas encore ce que le père Noël déposera le 24 décembre au soir au pied du sapin. Un chariot-type sous la barre des 90 €, mieux médiatisé, fera sans doute le bonheur du président de l'ARCP. "C'est vrai, c'est une première, le chariot-type des magasins Leclerc soit passé sous la barre des 100 €, alors que les Hyper U affichent le chariot-type le plus cher".

"Je ne fais pas ici la promotion de Leclerc, je ne mets en avant que les produits contenus dans le chariot-type. Et lorsque ces produits sont les moins chers, il faut le dire. Il est essentiel de créer l'émulation et la concurrence, surtout quand cela profite à la population. Après, c'est aux autres supermarchés, hypermarchés et grandes surfaces d'être offensifs sur les prix".

"C'est d'ailleurs à cela que doit servir ce chariot-type. Ces études réalisées et publiées chaque mois en partenariat avec la préfecture, a bénéficié jusqu'ici d'une communication médiocre. Toutes ces informations devraient être affichées à l'entrée de ces commerces. Ainsi, les consommateurs pourraient mieux comparer les prix, et acheter les produits les moins chers et boycotter les plus chers".

"La population assumerait ainsi, mieux, son rôle de régulateur. Comme en ces périodes de Noël où les jouets sont de plus en plus tôt dans les rayons. Ces produits arrivent par container. Si les consommateurs achetaient les jouets au dernier moment, les commerçants vendraient à de meilleurs prix. Car même Leclerc qui a le chariot-type le plus compétitif, a encore de la marge pour baisser ses prix", a expliqué Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP.





Les commentaires

1.Posté par marie claude barbin le 19/12/2011 17:22
Et ceux qui n'ont pas d'argent pour acheter quoi que ce soit, ils font comment? Ils attendent le nouveau chariot type qui arrivera par le tram-train?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires