sak ifé nout jordu ék nout demin

JH Ratenon "Je ne me suis pas prononcé pour Eric Fruteau, car je suis contre le cumul des mandats"


Invité(e)
Mardi 27 Mars 2012

"Dans le cadre des élections législatives, le PCR a demandé aux différentes sections de se prononcer sur la nomination d’un candidat. Pour la 5ème circonscription, la plupart des sections PCR de l’Est (Bras-Panon, St-Benoit, Plaine des Palmistes, Salazie) ont proposé ma candidature. Seule une section, à savoir St-André , s’est prononcée sur la candidature d’Eric Fruteau".


JH Ratenon "Je ne me suis pas prononcé pour Eric Fruteau, car je suis contre le cumul des mandats"
"Tout en remerciant les sections, j’ai demandé à ce que l’on me libère de cette tâche afin de rester auprès de la population pour mener le combat sur le terrain. Pour moi, être candidat sous une étiquette divise la population. J’ai donc demandé à la direction du PCR de désigner un autre candidat sans me prononcer pour Eric Fruteau car je suis contre le cumul de mandats.

Le dimanche 18 Mars, en s’appuyant sur des faits nouveaux − qui sont, entre autres, les questions de ma représentativité remise en cause par le Préfet de La Réunion et l'absence des députés de La Réunion aux côtés de la population − l’ARCP me demande alors d’être candidat. Pour ma part, je reconnais que des faits nouveaux sont apparus et je prends acte de cette demande.

Qu’est ce que je constate actuellement ? Ici et là, la plupart des hommes et des femmes, déjà élus, avec de lourdes responsabilités, proposent encore leur candidature. Je trouve cela indécent!
                                
Notamment lorsque l’on pratique la politique de la chaise vide sur des situations de crises (dernièrement, lors des évènements sur la vie chère). Ou ça zot lété ? Zot la parti cachièt !

À moins que nous ne soyons surpris d'une nouvelle attitude de ces personnes qui consisterait à se démettre du ou des mandats de trop !Ou bien encore ces mêmes personnes étaient-elles très prises par leurs occupations en lien avec leurs multiples mandats ?!

Face à cela, je ne souhaite pas m’inscrire dans cette mouvance qui est celle de la course au mandat et de surcroît sans véritablement se soucier de la souffrance de la population !

Nous sommes à un mois de l’élection présidentielle. C’est l’avenir de la France et de La Réunion qui se joue actuellement. J’estime que la responsabilité de chaque Réunionnaise et Réunionnais est engagée, que notre priorité est d’interpeller les candidats pour que les graves problèmes de La Réunion soient pris en compte.

Pour ma part, je souhaite participer à ce grand débat et je vais mettre tout en œuvre avec les actions de l’ARCP, pour que chacun des candidats soit interpellé directement ou indirectement en mettant en avant nos problématiques que sont, entre autres, les problèmes d’emploi, de logement, de vie chère, etc. En accord ou pas avec moi, j’encourage quand même la population à maintenir la pression sur le terrain pour une vraie justice sociale.

Concernant une mobilisation dans l’urne sur la problématique du pouvoir d’achat, je continue mon travail de terrain. Car la présidentielle est l'enjeu prioritaire pour la cause de la population. C'est seulement ensuite, que je donnerai ma position pour les législatives".

ARCP



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 27/03/2012 08:53
..Gros sarzèr de lo. Nou la fine konprann, ke Vergès i vé zète aou dan larène konte lo kamarade Fruteau, solman ou fé la tit bouss, an gro, ou fé dézire aou, inpé konm feré une péripatéticienne fiansé a in boug onète. Mi yespère kan minm ke ou va konprenn ke Vergès i vé itilise aou konm in lanspèk konte Fruteau. Mi rapèle aou osi par expérianss, so manitou "bondiyé la tère" la zète bonpé kamarade apré litilizasiyon. Ponama; Félicité, Serge Sinamalé, Hary Payet, A. Pota, G. Barret et tant d'autres anonymes ke la serve ali konm tonton makoute, la fé la prizon pou prézerve lintégrité du " kamarade". J. Hugue, manze pa de se pain là siouplé, rète konam oulé. I vé itilize aou si Sintandré, pou fé lo trou pou son Tipiyère chérie, vomi par toulemoune. Erick ilé sate ilé, li lé pa pliss, li lé konm lé zot, domann ton Potpaul konbiyin de manda li la kimilé dan lo temps kan lité maire lo Port, président du SIVOM, député européen, et, était même fier en temps que député européen, d’avoir été désigné pour représenter le Machkrek - que personne isi ne connaissait. En fait c'était le contraire du Maghreb arabisant, le Machkrèk, sé inpé in loficine de l'impérialisme pour occidentaliser l'Orient...

2.Posté par amwinméme974 le 27/03/2012 13:26
arét fé lintéresan!vien a ou na wouar kosa ou péze!!!arét blagué initilement,nou lé en democrasi,le pép va choisi!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger