sak ifé nout jordu ék nout demin

"J'assume les résultats du premier tour"


Édito
Mardi 22 Mars 2011

Didier Robert affiche ces certitudes. Cet élu de formation politique veut faire de la transparence, son crédo, et de sa façon de faire, sa marque de fabrique. Il en a fait une belle démonstration hier lors de sa conférence de presse. Entre l'arithmétique, la pratique et la logique.


"J'assume les résultats du premier tour"
L'arithmétique c'est mathématique : "le PCR est en recul en nombre de voix sur plusieurs cantons : Saint-André, Saint-Louis, Le Port, La Possession et Saint-Paul". C'est vrai, toutefois si on tient compte de la configuration actuelle, le PCR peut compter un ou deux sièges en plus au palais de La Source, à l'issue du second tour. “Mais quel groupe aura le plus de conseillers généraux au Département, c'est La Réunion en confiance". Didier Robert ne devrait pas se tromper sur ce point.

La pratique, ce n'est pas automatique : "Nous avons fait le choix du renouvellement de la classe politique. Le choix des hommes et des femmes de notre liste, a été l'objet de discussions préalables. Nous avons sans doute pas pris en compte tous les éléments nécessaires au moment de nos décisions".

"Ce qui explique sans doute certains résultats. J'assume les résultats du premier des cantonales. Faut-il pour autant remettre en cause notre volonté et notre stratégie de changement pour La Réunion et de renouvellement de la classe politique, à chaque fois que le scrutin n'est pas ce que l'on attend ?”

Didier Robert fait ainsi barrage à un certain nombre de critiques, car comment lui reprocher de faire ce que "la population a soutenu aux Régionales de 2010". C'est logique.

La logique, c'est la sauce préférée des politiques. Didier Robert use et abuse de cette sauce et il repasse les plats. "Nous ferons les comptes et les analyses au soir du second tour. C'est tout". Et le patron de La Réunion en confiance ne dira rien sur le troisième tour. Le président de la Région Réunion rejoint Huguette Bello : “I fé pas la boue avant la pluie".

C'est logique. Ou de la politique. Là, c'est pareil.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit