sak ifé nout jordu ék nout demin

Info Plus du jeudi 7 juin


INFO PLUS
Jeudi 7 Juin 2012


Info Plus du jeudi 7 juin
info_plus_du_jeudi_7_juin.mp3 Info Plus du jeudi 7 juin.mp3  (1.78 Mo)

Législatives : René-Paul Victoria, cible privilégié ou homme à abattre dans la première circonscription ?

La Gauche, presque toute la Gauche, une partie de la Droite et le centre droit, ont René-Paul Victoria dans leur viseur. Le député sortant est chaque jour la cible d'un tir groupé. Tout le monde s'y met. Hier, notre rédaction a reçu un courrier de lecteurs, rappelant un fait qui s'est déroulé en 2007. RPV n'aurait pas voulu laissé la place à un octogénaire victimes de malaises. L'auteur de la lettre a donné son âge. Il a 75 ans.

Un constat. René-Paul Victoria ne laisse pas indifférent le microcosme politique dionysien. De Gauche, du Centre et de Droite. Mais qu'est-ce qui explique l'hallali de ses concurrents ou membres de sa famille politiques, contre lui dans la rubrique "courriers de lecteurs". Si le député sortant n'y est pas insensible, il s'est fait une raison depuis longtemps. Il est vrai qu'à Droite, le renouvellement de la classe politique est le motif invoqué pour le mettre à la retraite anticipée.

Cette offensive s'est accentuée depuis hier lorsque le sondage Ipsos pour Réunion première et le Journal de l'Ile, a placé le candidat UMP en troisième place, au soir du premier tour. Une certitude, la projection de 20 % au premier tour et une troisième position, pour un parlementaire sortant, ne donnent pas un ballottage favorable. C'est vrai. Mais, ils sont nombreux à Droite et au Centre, à penser (ou espérer) que le candidat UMP, ne passe pas la barre des 12,5% d'inscrits.

On en veut pour preuve le dernier courrier de lecteurs reçu par notre rédaction. La lettre signée par "Juliana Payet, 75 ans", rappelle un fait qui s'est produit en juillet 2007 et rapporté le 12 juillet de la même année dans le Journal de l'Ile. René-Paul Victoria aurait refusé de "restituer son siège à un passager de 80 ans, victime d'une double crise cardiaque". Cette version de l'incident est erronée. C'est pour cette raison que nous avons choisie de ne pas publier la lettre.

Il est évident aujourd'hui qu'il y a une stratégie entre des gens de Droite et certains du Centre pour évincer de manière définitive, René-Paul Victoria de la première circonscription et surtout de la ville de Saint-Denis, dans l'optique des Municipales de 2014. Quel que soit le résultat des Législatives, l'UMP Saint-Denis n'est pas prêt de voir René-Paul Victoria, laisser sa place pour les Municipales de 2014. Le député sortant n'est prêt non plus à lâcher…




      Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2013 - 01:00 Des Réunionnais encore victimes d'arnaques sur le net