sak ifé nout jordu ék nout demin

Il était une petite femme girouette cacahuète


Courrier des Lecteurs
Samedi 7 Avril 2012


Invitée hier matin sur le plateau des matinales de Réunion 1ère Radio, la présidente du Conseil général s’est livrée à un exercice dans lequel elle excelle pour dévier les questions embarrassantes sur ses positions politiques plus que contradictoires.

 Après avoir soutenu avec force le candidat UMP Sarkozy en 2007, avant de consolider une majorité de gauche au conseil général dès 2008, elle prend ses distances avec ce même parti pour finalement le quitter.

 Puis vient le moment d’un rapprochement avec le parti radical de Jean Louis Borloo. Elle déclare même en juin dernier qu’elle soutiendrait Borloo si celui ci était candidat aux présidentielles.
 Puis elle porte finalement son soutien au modem de François Bayrou qui rappelons le est en opposition frontale avec les positions tenues par JL Borloo, son opposant historique dans les batailles centristes.

 Ce matin elle indique que pour les présidentielles, elle soutiendra le candidat Bayrou qui fera tout pour arriver au second tour. Si tel n’est pas le cas alors elle se rangera derrière …la consigne de François Bayrou pour battre le rappel au second tour. En un mot vive le parti de la consigne !

 N’étant pas à une contradiction près cela veut clairement dire que si François Bayrou annonce son soutien au second tour au Président UMP sortant, alors de nouveau Nassimah Dindar fera campagne pour ce second tour pour Nicolas Sarkozy.

 Les espaces pour rebondir sont de plus en plus étroits pour la Présidente du Conseil Général qui se retrouvera enfermée dans des contradictions alors très délicates à gérer en particulier pour maintenir une cohérence au conseil général et pour aborder les échéances qui succèderont.


David D.



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"