sak ifé nout jordu ék nout demin

"Il est temps que François Hollande reprenne la situation en main !"


Édito
Samedi 20 Octobre 2012

"A l'issue d'une séance particulièrement agitée à l'Assemblée nationale, ce mardi 16 octobre, lors de laquelle l’opposition est montée au créneau pour dénoncer le violent et improvisé choc fiscal que prépare un Gouvernement socialiste empêtré dans d'incessantes contradictions, il est temps de tirer "la sonnette d'alarme".



"Il est temps que François Hollande reprenne la situation en main !"
"Le Gouvernement de notre pays doit clairement être repris en main quand on pense aux couacs, improvisations, difficultés, conflits de personnes ininterrompus depuis cinq mois entre ministres, le dernier en date étant le souhait de celui de l'Education nationale de débattre sur la dépénalisation du cannabis.

C’est vrai que Vincent Peillon est un coutumier de la chose après ses annonces inopinées sur la fin de la semaine des quatre jours, la fin des zonages pour les vacances d'été et l'allongement des vacances de la Toussaint.



Enumérons les faits et méfaits de l’équipe Ayrault :
- mise au placard de la proposition du récépissé lors des contrôle d'identités,
- bisbilles autour du droit de vote des étrangers, contestation sur l'objectif de réduction des déficits pour 2013,
- recul sur le projet de taxation des plus-value de cession d'entreprises,
- déclarations tonitruantes puis revirements du ministre du Redressement productif,
- Arnaud Montebourg, sur les difficultés rencontrées par les entreprises,
- sans oublier Cécile Duflot qui ne veut pas être en reste et réclame à son tour la dépénalisation du cannabis…

Il n'est pas une journée qui ne soit pas marquée par des querelles entre ministres ou des annonces gouvernementales contestées par le Premier ministre ou le président de la République. Quelle déplorable image pour la France !

C'est dans ce contexte que s'est donc déroulée la séance de questions d'actualité ce mardi 16 octobre.

Une séance absolument folle et qui fera date car elle a montré au grand jour l'état de désorganisation complète de l'équipe gouvernementale au niveau d'incompétence rarement atteint sous la Vème République.



Les Français ont un Premier ministre totalement égaré dans une fonction qui ne lui va pas très bien. Aujourd'hui la question du maintien de Jean-Marc Ayrault dans l'exercice de ses fonctions durablement passe par une reprise en main sérieuse de la conception de sa fonction par le chef de l'Etat.

Une reprise en main dont on peut douter tant la maison France montre au quotidien qu'elle n'est pas tenue.  

Mais est-ce étonnant lorsque nous avons à la tête de l'Etat un président de la République et un Premier ministre qui, ni l'un ni l'autre, ne semblent aimer prendre des décisions, des risques et des responsabilités. Ce qui est ennuyeux car sous la Vème République, il n'y a pas d'autres recours que ces deux là.

D'où l'importance pour le Centre et la Droite Républicaine d'être dans une opposition tonique".

Vincent Defaud Porte-parole LaRéunionEcolo



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par IL EST TEMPS QUE;;; le 20/10/2012 08:06
Et vous Monsieur, vois vous situez où? au centre droit, à droite où dans le bureau de la Région?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit