sak ifé nout jordu ék nout demin

Idriss ISSOP BANIAN


Culture - Kiltir
Samedi 4 Septembre 2021

BIOGRAPHIE


Idriss ISSOP BANIAN

 

Idriss ISSOP BANIAN est né à Saint-Paul le 28 avril 1946. Ses grands-parents sont indo-musulmans venus du Gujrat (nord ouest de l’Inde).Instituteur à la retraite, écrivain-poète, militant associatif inlassable notamment dans le domaine culturel, il est connu pour sa fidélité à la fois à ses racines indo-musulmanes et à la culture plurielle réunionnaise. Investi dans la vie associative il est membre l’Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise (UDIR) depuis 1978.

Avec Indianités, Idriss ISSOP BANIAN, nous propose de découvrir sa poésie en français et en gujrati, une première à la Réunion. Il contribue ainsi au mouvement littéraire de La Créolie créée par Jean ALBANY, redéfinie par Gilbert AUBRY.

Homme de paix et « rêveur de fraternité » il œuvre pour le dialogue des cultures et des spiritualités. Président- fondateur du GDIR-Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion, il y apporte depuis deux décennies, sa contribution à la consolidation du vivre-ensemble pour l’édification d’une société réunionnaise harmonieuse et fraternelle.

« Je peux dire que la poésie est venue à moi dès le berceau, ne serait-ce que par l’univers musical dans lequel j’ai baigné pendant ma tendre enfance. Les berceuses que me fredonnait ma grand-mère dans sa langue gujerâti, la voix de ma mère lisant le coran en arabe, les comptines créoles que chantait ma nénène ; ou les chansons indiennes, ghazal ou qawwali, que distillait le vieux pathéphone de la maison. Tout cela formait un mélange de sonorités diverses qui ont façonné en premier mon âme. »

(Extrait de son propos Mon univers poétique)
 

La place de son oeuvre dans la littérature

Idriss ISSOP BANIAN à travers ses textes, invite à la fraternité réunionnaise, au dialogue entre les différentes cultures qui constituent la population de l’île.

 

« Que tu sois noir jaune ou blanc

Qui que tu sois viens

Que tu sois d’orient ou d’occident

D’où que tu sois viens

Viens car notre île est le monde.. »

(Extrait du poème Offrande)

 

Il enrichit la Créolie par l’apport du Gujrat

 
Ek nanekeri boulkavari larki
kari ané sourma vari ankio
hathé ma tsé kitabo
kévi tsé roupari

 

Une petite fille en boulqâ

Les yeux noirs au sourma

Des kitaab sous les bras

Comme elle est belle !

 

(Extrait de Indianités- Une petite fille GUJRATI)

 

Il fait partie de ces auteurs qui militent pour la mémoire de l’esclavage.

« J’ai d’ailleurs fait partie dès 1981 du premier comité de célébration de l’abolition. J’ai toujours été sensible à cette question de l'esclavage. Je porte en moi toute l'histoire de mon île. J’ai toujours ressenti en moi les souffrances qu’ont enduré ces hommes et ces femmes à qui on avait dénié leur dignité d’être humain. Cette commémoration a été pour les Réunionnais l’occasion de rendre hommage à leur mémoire. Je l’ai fait à ma manière en écrivant le poème « Dette d’humanité » qui figure en ouverture de cette anthologie composée de textes d’une pléïade de dalons, poètes et chanteurs, connus ou moins connus. Cet ouvrage a été notre manifeste pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité. L’écho à notre cri nous est parvenu de la métropole le 10 mai 2001, jour du vote de la loi Taubira. »

(Extrait de son propos Mon univers poétique)

 

BIBLIOGRAPHIE

Il a participé à différentes publications

-Leconte De Lisle un poète créole et son île -1964- deuxième édition -1987-troisième édition -1994

-Choix de poèmes réunionnais-1977

-Mon île et raga-1980

-Ziska quand. Ile et Watan -1988

-La pratique de l’Islam, dans l’encyclopédie Rites et croyances-1

-Indianités -Poésie-1990

-Chants de l’Esclavage (Anthologie)-2000

-Espace de l’Islam (Périodique)-1989-1991

-Le groupe du dialogue inter-religieux -2008 à la fois auteur et participant

-Paysage religieux de la Réunion-2008 comme participant et comme auteur

 

-il a participé à la rédaction du volume 8 de “A la découverte de la Réunion”, intitulé Rites et Croyances, sous la direction de Michel Albany -1977-et du recueil collectif de poésies Créolie 80 édité par l’UDIR.

 

-"Gilbert Aubry" 2005 de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

-"Paysage religieux de la Réunion. - évêque Gilbert Aubry, pasteur Yves Chambaud, Swami Sarasvati Advayananda... [et al.], aut., participants. - [2]" (2008) avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Paysage religieux de la Réunion. - évêque Gilbert Aubry, pasteur Yves Chambaud, Swami Sarasvati Advayananda... [et al.], aut., participants. - [2]" (2008) avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Gilbert Aubry" (2005) de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Agnès Guenau" (2005) de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Carpanin Marimoutou" (2005) de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Anne Cheynet" (2005) de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Jean-François Samlong" (2005) de Marie-Claude Lui-Van-Sheng avec Idriss Issop-Banian comme Auteur du texte

"Chants de l'esclavage" (2000) avec Idriss Issop-Banian comme Éditeur scientifique

"Un poète créole et son île" (1995) de Charles-Marie Leconte de Lisle avec Idriss Issop-Banian comme Éditeur scientifique

Indianités (1990)

"Un Poète créole et son île" (1987) de Charles-Marie Leconte de Lisle avec Idriss Issop-Banian comme Éditeur scientifique

"Choix de poèmes réunionnais" (1977) de Charles-Marie Leconte de Lisle avec Idriss Issop-Banian comme Éditeur scientifique

 

Parenthèse poétique





Une petite fille Goudjrati

 

Une petite fille en boulqâ

Les yeux noirs au sourma

Des kitaab sous les bras

Comme elle est belle !

 

Une petite fille en boulqâ

Aux nattes longues et lisses

Le tiouss en kartiop de Kathor

Où va-t-elle ? Mais où va-t-elle ?

 

Une petite fille Sourti

Un nour dans les yeux

Le coeur en fleurs de dik

Comme elle est belle !

 

La petite fille Goudjrati

Au regard de là-bas

Du gâm et du nadî

S’en va à la Madrassa…

                                                          Ek Gujrati larki

                                                            Ek nanekeri boulkavari larki

kari ané sourma vari ankio

hathé ma tsé kitabo

kévi tsé roupari

 

Ek nanekeri boulkavari larki

lamba ané lassa balvari

orela tsé kartiopna kathor

kyan jay tsé panr té kyan jay tsé

 

ek sourti ni larki

ek noor tsé ankyo ma

dil ma dik na fool

kévi roopari té

 

ek gujrati larki

nitsi najar vari

gâm ané nadi bajoo

jay tsé madrassa

(Extrait de Indianités)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Eric Boyer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Juin 2022 - 09:35 Kabar Zarboutan Premier jour

Vendredi 3 Juin 2022 - 15:34 Un Kabar pour les Zarboutans