sak ifé nout jordu ék nout demin

Huguette Bello a le choix de l'embarras


Politique
Lundi 21 Mars 2011

Huguette Bello peut-elle exister sans le PCR. Oui, sans aucun doute. Mais que serait Huguette Bello sans le PCR et Paul Vergès ? Si vous voulez avoir un début de réponse, essayer d'imaginer Paul Vergès sans Jean-Paul Virapoullé ou Jean-Paul Virapoullé sans Paul Vergès.


Huguette Bello a le choix de l'embarras
Huguette Bello a toujours incarné la femme de principes et de valeurs au sein d'un parti où les femmes, tout comme les hommes, accèdent rarement et cela de manière durable, à des postes de responsabilités. Sa carrière politique probante, ses succès électoraux, et sa capacité à mobiliser et à mener des combats, en ont fait une vraie prétendante à la succession de Paul Vergès à la tête du PCR.

Cela explique sans doute les rapports pas toujours faciles entre le fondateur du PCR et l'ex-présidente de l'UFR. La prise de position de la députée-maire jeudi dernier, a compliqué un peu plus entre les deux responsables. Huguette Bello a ouvertement critiqué la stratégie de Paul Vergès.

La parlementaire avait déclaré :  "Mes candidats et moi ne sommes pas dans cette majorité… c’est une majorité que je combats”. L'édile se démarquait ainsi de la majorité départementale conduite par Nassimah Dindar. Comme un certain nombre de cadres du PS et du PCR, Huguette Bello veut une majorité de gauche au palais de La Source.

Dimanche prochain, Huguette Bello aura au minimum un conseiller général qui sera issu de son conseil municipal. Peut-elle prendre le risque de l'isoler de la majorité composite de Nassimah Dindar ? Peut-elle se payer le luxe de se couper des subventions départementales. Même si elle le souhaitait, ne pourrait se le permettre. Les mairies ont trop besoin de l'argent du Conseil général.

Quelle que soit sa stratégie, Huguette Bello est face à des choix. Elle a l'embarras du choix. Elle a aussi le choix de l'embarras.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par PASTORE René le 24/03/2011 14:51
Pendant longtemps je n'ai pas trop apprécié Huguette BELLO; non seulement parce que je partage pas ses convictions communistes mais surtout parce que je la trouvais "pisse-vinaigre" comme on dit dans ma région d'origine. Au fil du temps, j'ai changé d'avis. C'est une femme de conviction, qui me parait honnête et qui, contrairement à mes amis politiques, ne fait pas de compromissions douteuses. J'espère qu'elle ne me décevra pas. René PASTORE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre