sak ifé nout jordu ék nout demin

Harlem Désir : "Une priorité l’emploi, un cap la croissance"


Édito
Dimanche 31 Mars 2013


Harlem Désir : "Une priorité l’emploi, un cap la croissance"
Jeudi soir, François Hollande a été au rendez-vous de la vérité devant les Français. Le président de la République a tenu un discours clair de résistance face à la crise et a montré qu’il refuse toute résignation, qu’il n’accepte pas le déclin et qu'il veut redonner de l’espoir aux Français.

Il a choisi de mener de front la relance de la production nationale et l’effort historique de réduction des déficits publics pour notre souveraineté. François Hollande agit pour remettre sur pied notre modèle de protection sociale et de solidarité. Il est surtout le président le plus mobilisé dans la bataille pour l’emploi depuis 30 ans.

Il est le président des engagements tenus.

Je me réjouis que le président de la République ait annoncé qu’une loi sur le non-cumul des mandats serait votée et appliquée avant la fin de son mandat. Depuis dix mois, plus de quarante engagements sur soixante ont été tenus ou sont en cours de réalisation.

Face aux obstacles et à l’opposition systématique des conservateurs européens, François Hollande est ferme dans son bras de fer pour réorienter l’Europe.

Plus que jamais, le PS est à ses côtés et aux côtés du gouvernement pour faire réussir la gauche au service de la France et des Français.

PS



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 31/03/2013 11:05
Les promesses et toujours des promesses…
Ce n'est pas le ministère des promesses, c'est le gouvernement des promesses…

Dimanche le discours de Hollande était tellement clair, que c'était transparent…

Hollande est tellement descendu dans les sondages que oui, on dirait que ça fait trente ans qu'il est là ! Et nous de plus en plus las !

Il est le président des promesses… c'est vrai !

Harlem Désir se réjouit qu'une promesse de candidat se transforme en promesse de président ! Et qui sont les couillons ?

Si le bras de Hollande est ferme, ce n'est pas bon signe pour le reste…

Le PS est tellement à côté de Hollande à La Réunion qu'ils ont décidé d'inventer le Progrès !

Comme disait Coluche : "Jamais ils ne nous feront rire autant qu'ils nous font ch… ".


2.Posté par SANSON Franck le 31/03/2013 14:25
Des Socialistes de pacotille...

A se demander s'ils sont aveugles ou ont des immondices dans les yeux ces socialistes.

Je crois plutôt qu'ils n'ont rien de socialiste et travaillent tous pour eux-mêmes. Pour le pouvoir, pour leurs privilèges, pour leur mandats et contre l'intérêt des Français en somme. Ils ne savent jamais reconnaître leurs errances ou incompétences et comme le dirait Victor HUGO : "Ils semble dire à Dieu (Hollande), petits et humbles comme nous sommes, voyez ce que nous font les hommes..". Rien n'est jamais de leur faute si ce n'est celle des autres. Assez !...

La "votation" de l'interdiction du cumul des mandats est reportée à la fin du mandat de Hollande, soit 2017 !.. Mais Diantre, que diable, c'est pourtant une promesse facile à réaliser, puisqu'il n'y a qu'à l'appliquer. Une mesure qui ne dépend nullement de la conjoncture économique, ni des "Banxters" européens, et qui est pourtant malgré tout, remise aux calendes grecques par les champions socialistes nationaux et locaux. Se proclamant les chantres d'une volonté soi-disant plus égalitariste de la société, nous sommes ici, face à un égocentrisme et à un calcul politique d'une bassesse jamais égalée en France. Mais de qui se moquent-ils ces pseudo-socialistes ?... Rien ne leur fait peur et c'est même à cela qu'on les reconnait.

Certains, et notamment "le Progrès", s'affirment comme les vrais nouveaux "socialistes" encore. Ils cherche cependant l'excuse de leur irresponsabilité dans l'incompétence du Président Hollande, qu'ils ont pourtant porté au pouvoir. Ils déblatèrent le même discours que le PS, en s'affranchissant simplement de cette promesse du non-cumul des mandats. Ils ont le pied à l'intérieur (au cas où la situation s'améliorerait) et à l'extérieur (en cas d'échec de la politique de Hollande, ils pourront dire, qu'ils s'étaient déjà désolidarisés du président...). Leur différend avec le PS local de Gilbert Annette, porte essentiellement sur des querelles de clochers, d'amour-propre...qu'ils déguisent en volonté de transparence démocratique par la tenue de primaires. Quelle arnaque !
Le peuple se fout de leur mal être, c'est de la situation des citoyens dont ils doivent d'occuper, pas de leur ego.

Ces "socialistes" de pacotille, dignes du cirque PINDER (mille excuses pour l'honorable famille PINDER..) s'affichant la main sur le coeur mais côté portefeuille, vont-ils cesser de prendre les électeurs pour des chèvres ?

Souhaitons ardemment, si justice il y a sur terre, qu'ils paient tous, un jour, le prix de leur mépris envers les Français et les Réunionnais.


Franck SANSON

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit