sak ifé nout jordu ék nout demin

Gilbert Annette, est-il plus seul que jamais ou plus déterminé que jamais ?


Invité(e)
Mardi 5 Mars 2013

L'ex-premier secrétaire fédéral du PS a peu étalé son état d'esprit et ses sentiments à l'encontre de son rival, Patrick Lebreton. Gilbert Annette a verrouillé le PS, dès son accessit. Cette bête de la politique a rarement laissé le hasard faire les choses. Mais, c'est toujours avec calme et sérénité que cet amateur du yoga a géré les rivalités qui minent son parti. Jusqu'à cette rupture inévitable.


Gilbert Annette, est-il plus seul que jamais ou plus déterminé que jamais ?
Il y a aujourd'hui au sein du PS local plusieurs camps (ou clans). Il y a les socialistes favorables au Progrès. Il y a aussi les socialistes qui soutiennent Gilbert Annette. Il y a également les socialistes qui en ont marre ou ne s'intéressent nullement à cette rivalité. Il y a les socialistes qui pour "défenn zot z'assiette manzé", sont solidaires avec leurs employeurs. Et, il y a enfin les socialistes qui rendront tôt ou tard, leur carte du parti, à cause d'un ras-le-bol croissant de cette guerre de chefs (ou des égos)…

Toutefois au décompte final, le "clan" ou la "famille" de Gilbert Annette comptabilise 70 % des adhérents du PS local. Une très forte représentation au sein des instances fédérales. Un appareil que l'ex-premier secrétaire fédéral a verrouillé depuis des années, jusqu'à choisir l'année dernière son successeur au grand dam de Patrick Lebreton et de ses amis. Le maire de Saint-Denis "porte la responsabilité de la rupture". A tort ou à raison ?

Cette décision, l'édile l'a prise en toute conscience. Il a mesuré les conséquences. Donc, il s'y est préparé. Egalement pour les Municipales 2014. Gilbert Annette ne craint nullement une possible intrusion de ses ex-amis du PS, dans la campagne des Municipales 2014. D'une part, le maire en exercice a un réseau extrêmement performant sur Saint-Denis. D'autre part, ni lui, ni ses conseillers municipaux, n'a ou n'ont abandonné le terrain. Il faut ajouter à cela une communication politique permanente.

Sur les ondes de Réunion première radio, dans l'émission Gran matin, l'homme fort de Saint-Denis a annoncé qu'il a confirmé une nouvelle fois qu'il est candidat à sa succession avant d'ajouter "je suis encore là pour dix ans". C'est une certitude : Gilbert Annette n'a besoin de personne, Gilbert Annette ne craint plus personne…





      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 05/03/2013 13:40
" le maire en exercice a un réseau extrêmement performant sur Saint-Denis." TEGO s'amuse de cette vision rapportée par M. Jismy RAMOUDOU , on peut sous entendre par l'intimidation , la brutalité , la surveillance à son voisin , l'installation de la peur etc ... etc ... Ce qui est bizarre pourquoi ANNETTE n'a jamais réussi à impressionner TEGO ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger