sak ifé nout jordu ék nout demin

FSU : Parents d'élèves, les mairies ne sont pas en mesure d'accueillir leurs enfants dans de bonnes conditions


Citoyen
Lundi 20 Janvier 2014

Les mairies vont instaurer la réforme des rythmes scolaires dès la prochaine rentrée scolaire.


La semaine scolaire sera 
organisée sur neuf demi-journées au lieu de huit afin d'alléger la journée d'enseignement. Des projets éducatifs territoriaux 
seront mis en place pour proposer des activités périscolaires qui doivent être diversifiées s'inscrivant dans un parcours 
éducatif cohérent pour chaque enfant. De ce fait, ce sont les personnels de mairie qui seront en charge des élèves lors de ces 
activités périscolaires. Or, le SDUCLIAS FSU, qui représente dans les collectivités les ATSEM, les animateurs et les 
administratifs intervenant dans les écoles, dénonce et informe les parents d'élèves que les mairies ne sont pas en mesure 
d'accueillir leurs enfants dans de bonnes conditions à cause du manque de personnel, du manque de formation et de la 
précarité de leurs statuts.
 
Au delà du débat pour ou contre cette réforme, le SDUCLIAS FSU DEMANDE QUE LES PERSONNELS SOIENT 
RECRUTES EN NOMBRE SUFFISANT POUR ACCUEILLIR DANS LES MEILLEURES CONDITIONS LES ENFANTS, QUE 
CES PERSONNELS SOIENT TITULARISÉS AVEC UNE FORMATION ADÉQUATE AVANT LA RENTRÉE 2014
 
 
Secrétaire départemental du SDUCLIAS FSU

Christian Picard



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers