sak ifé nout jordu ék nout demin

Exit l'autonomie, l'Assemblée unique et l'Alliance, Paul Vergès se tourne vers le Centre et la Droite


Édito
Vendredi 10 Mai 2013

Le co-fondateur du parti communiste réunionnais a une certitude. Aucune élection ne se gagne seul. Surtout pas les Régionales. Si le PCR est sa base de départ, selon le scrutin, le PS, le Centre, le Centre droit, l'UMP et les "petits" partis lui ont souvent servi de marche-pied. Entre le Rassemblement, l'Alliance et demain un autre CRADS, Paul Vergès mise sur son opportunisme exacerbé. Et c'est un euphémisme.


Exit l'autonomie, l'Assemblée unique et l'Alliance, Paul Vergès se tourne vers le Centre et la Droite
"Le changement, c'est maintenant !" C'est ainsi que le président de l'Alliance a conclu sa conférence de presse de lundi. Et ce changement a commencé dans l'attitude de l'intéressé. Pas une fois, il n'a dit le mot "Assemblée unique". Dans ses propos, l'autonomie est devenue un terme "sans intérêt". Paul Vergès s'érige depuis en super défenseur des fonctionnaires, "victimes de la prochaine fin de la surrémunération. Un suppression qu'il faut étaler dans le temps", n'oublie pas de rajouter l'intéressé.

Désormais, tout est dans la forme. La prétention, au plus bas. L'arrogance maîtrisée. Un peu à l'image de sa longue explication de texte, volontairement, peu structurée, le parlementaire s'est contenté de répéter les propos déjà tenus par d'autres responsables, surtout de tous bords politiques. Ainsi, la publication de la grille des salaires des pompiers, a été bien mise à profit. Tout comme "le consensus concernant la fin de l'alinéa 5 de l'article 73".

Aujourd'hui, Paul Vergès concentre son discours sur les thèmes "qui rassemblent au delà des partis politiques". C'est l'essentiel de son "changement, c'est maintenant". Ainsi, comme en 2004 avec l'Alliance, le sénateur communiste se prépare à prendre la bonne vague. De rose l'année dernière, elle vire de plus en plus au bleu. Elle partira du Centre pour aller jusqu'à la Droite. Depuis lundi, en "freestyle", le conseiller régional a sorti sa planche de surf. Il veut faire un tube. Sorti pour les Régionales 2015.

Le texte, il l'a déjà. Il cherche des partenaires pour des accords. L'écho est bon avec quelques élus du Centre et de la Droite. Les Municipales 2014 permettront de faire la balance. Paul Vergès veut aussi faire chanter le PS. Sur deux titres : "Bœuf-mort" de 2004 et "Coup en vache" de 2010. Qui aura les cornes cette fois-ci ?




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par c'est ce qu'on cru comprendre le 10/05/2013 07:22
Il semble qu'à La Possession, des tractation sont en cours entre le maire et la droite.

après 7 mandats faire alliance avec la droite pour sauver la mairie c'est vraiment tromper le personnel communal.

2.Posté par RIPOSTE le 10/05/2013 09:38
Paul Vergès , communiste devant l'éternel et jour après jour amuse la galerie !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit