sak ifé nout jordu ék nout demin

Événements graves survenus ce soir à Bac Rouge au Guillaume à l’issue d’un meeting


Politique
Jeudi 24 Mars 2011


Événements graves survenus ce soir à Bac Rouge au Guillaume à l’issue d’un meeting

Communiqué de Sandra Sinimalé suite aux événements graves survenus ce soir à Bac Rouge au Guillaume à l’issue d’un de ses meetings.

Sandra Sinimalé dérange, sa victoire dérange et sa popularité sans cesse grandissante a provoqué des dérapages au sein de l’équipe de Mme Bello. Une agression a eu lieu contre nos militants et nous tenons à le dénoncer. Ce qui s’est passé ce soir à Bac Rouge est inadmissible, inqualifiable, inquiétant ! 

Nos militants qui quittaient tout juste une de mes réunions et qui étaient en bordure de route ont vu une voiture leur foncer dessus délibérément. Ils ont bien identifiés le chauffeur, qui n’est autre que la sœur de la candidate de Mme Bello. Ceci est un attentat, une agression avec arme. Des pères et mères de familles qui ont choisi de me soutenir ont été insultés au téléphone par la sœur pour l’un et par la candidate même  juste après ce fait grave. Je me suis trompé sur toute la ligne lorsque j’ai pu croire que les femmes pouvaient donner une autre image du politique. 

Après les pressions, l’intimidation, voilà maintenant que nos concurrents (je n’ai pas dit adversaires) franchissent un nouveau pas dans l’escalade de la violence. Rien ne peut justifier un tel acte. On ne peut pas sous prétexte d’une différence d’idée politique qu’on puisse mettre en danger la vie des gens, en présence de témoins.  Ce soir le camp d’en face a franchi un pallier extrêmement dangereux dans l’agressivité. Nous avons accompagné nos militants visés à la gendarmerie pour déposer plainte. Nous avons également entamé une procédure pour la personne qui suivait et qui a pris des photos de tous nos militants présents. 

Je tiens à condamner fermement ces méthodes et nous ne laisserons pas marcher dessus sans réagir, ces méthodes loin de nous intimider nous renforcent dans nos convictions que ces personnes ne peuvent pas faire du bien à la population. 

Ces agressions à répétition traduisent l’affolement dans le camp de Mme Bello. Nous aimerions bien avoir la position de la député maire et présidente de l’UFR sur de tels agissements. Nous irons jusqu’au bout car ce soir on a frôlé le drame à Bac Rouge. Ce n’est pas ma conception de la politique. Je tiens à réitérer mon appel à une campagne propre et sans violence, dans le respect des opinions de chacun. Le peuple saura faire le choix entre ceux qui veulent détruire et ceux qui veulent construire.





Sandra Sinimalé


Communiqué



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par "oubli pa nou" le 25/03/2011 08:06
Incroyable. Comment expliquer un tel comportement? La peur des urnes. La peur de la sanction? Alors il faut "utiliser" les armes d'un autre âge. L'intimidation...cela nous rapelle à nous les anciens de ce collectif, ls années DEBRE. Ces agissements condamnés par les dirigeants du P.C.R. mais pratiqués aujourd'hui par l'une des figures du P.C.R. et qui est en plus est Présidente de l'U.F.R. Députée et Maire...Non. Nous avons du mal à croire. Ce matin Jean Paul du collectif a téléphoné à sa famille de Saint Paul. Tout est confirmé. Sa famille serait du côté des "repressifs"...On se croirait revenir aux heures sombres de notre histoire de la REUNION.
Nous comdamnons ces auteurs et les instigateurs. Il faut refuser que la viloence prenne la place aux débats démocratiques : le respect de l'autre. Le respect. Pas le mépris. Nous nous posons la question: quand l'exemple vient d' 'en haut....Quel exemple! Quelle éducation pour nos enfants! ! !
Dimanche il faut condamner sans appel. Voter pour celle qui est la victime:Sandra SINIMALE. Ce sera une bonne leçon .

Jean Paul, Juliane , Aimé du collectif "oubli pa nou"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre