sak ifé nout jordu ék nout demin

Et si Eric Fruteau n'est pas déclaré inéligible…


Édito
Vendredi 22 Mars 2013

Didier Aroubani, conseiller municipal de Saint-André, a dit avec son cœur et ses émotions, son sentiment sur la possible ou probable décision du Conseil constitutionnel, concernant les comptes de campagne du maire Eric Fruteau, des Législatives 2012. L'inéligibilité de l'édile semble dans l'air du temps. Mais que fera Jean-Paul Virapoullé si Eric Fruteau est à nouveau candidat aux Municipales 2014 ?


Et si Eric Fruteau n'est pas déclaré inéligible…
Didier Aroubani ne peut en vouloir ni à Jean-Marie Virapoullé, ni au Conseil d'Etat. Le premier a réussi un coup de génie en faisant ce recours contre les comptes de campagne d'Eric Fruteau. Le "fiston" a grandi. Papa doit être fier. Quant au Conseil d'Etat puis le Conseil constitutionnel, ils sont dans leur rôle pour l'application et l'interprétation des textes de loi. C'est ainsi.

Le conseiller tout comme la majorité municipale du maire, ne peut s'en prendre qu'à l'équipe en place. Une telle erreur dans la préparation d'une élection, est impardonnable. Si le Conseil constitutionnel confirme les préconisations du Conseil d'Etat, elle le sera. Il n'y aura alors aucune échappatoire pour Eric Fruteau, il devra démissionner de son poste de maire, de président de la Cirest, de conseiller général et toutes les fonctions qu'il assume au sein de l'institution départementale.

Les préconisations du Conseil d'Etat sont sans équivoque. Est-ce que cela signifie pour autant que tout est joué ? Faut-il préjuger de la décision du Conseil constitutionnel ? Didier Aroubani, même s'il se prépare à toutes les éventualités, garde malgré tout un infime espoir. Il n'est sans doute pas le seul. Le Saint-Andréen va jusqu'à se demander : "Et sir Eric Fruteau n'est pas déclaré inéligible, que fera Jean-Paul Virapoullé ? Est-ce qu'il aura la même envie d'être dans la course des Municipales 2014 ?"

"Eric Fruteau a battu Jean-Paul Virapoullé alors qu'il avait la mairie dans les mains. Pourra-t-il en faire autant face à un Eric Fruteau, maire sortant ? Ou Vira a-t-il peur d'Eric Fruteau ?" Il y a une vérité. Il y a quelque temps encore Jean-Paul Virapoullé était dans la réflexion. Il continuait de jauger le terrain pour savoir ce qu'il devait faire. En fait, il cherchait surtout un prétexte pour ne pas prendre part aux Municipales de Saint-André. Et laisser Serge Camatchy aller au charbon.

L'annonce de la possible ou probable inéligibilité intervenue le jour même de son anniversaire, a été un beau cadeau. Jean-Paul Virapoullé est à nouveau dans la course. Eric Fruteau ne s'y attendait. La Droite non plus. C'est la liesse à Droite : Didier Robert et Serge Camatchy ont sorti les bouteilles de champagne. C'est ça va faire des bulles à Droite...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 22/03/2013 06:27
Que l'on sorte des bouteilles, pourquoi pas, si c'est considéré comme une victoire !
Mais que l'on sorte la naphtaline, la créoles i marche su la tête…

Zot i rapél pi kosa lété Saint-André sous le régime Virapoullé !!!!

Un peu comme ci aujourd'hui les Français rappelaient Sarkozy au pouvoir !
Il ne faut pas faire croire que les Réunionnais soeint tous des imbéciles…
Fruteau inéligible, les St-Andrééns peuvent élire un homme capable et pas forcément proche de la sénilité !!!

2.Posté par TEGO le 22/03/2013 09:25
On se presse pour connaître la suite sur la commune de Saint André à de nouveaux rebondissements d'ici les municipales de 2014 !

3.Posté par ANIN le 22/03/2013 10:29
Tout a fait d'accord, il ne faut pas avoir la mémoire courte, 40 ans de règne ça ne laisse pas indifférent, mais c'est sur que si inéligibilité il y a , JPV aura plus de chance que face à Fruteau

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit