sak ifé nout jordu ék nout demin

Égalité réelle : le PCR demande à la population Réunionnaise de secouer ses parlementaires


Politique
Vendredi 8 Juillet 2016

Le 10 mai 2015, le Président de la République a annoncé en Guadeloupe une loi pour « l’égalité réelle entre les Outre-mer et la France ». Dans ce cadre le Parti Communiste Réunionnais (PCR) a tout naturellement fait connaître ses positions pour La Réunion.


Notre analyse et nos propositions ont donc été portées à la connaissance de la population et des médias. Elles ont également été transmises au parlementaire en mission, M. Victorin Lurel, il y a déjà un an. Nous avons adressé une note au Conseil Economique Social et Environne- mental National ainsi qu’au Conseil d’Etat, juste après la saisine du gouvernement. Enfin, nous avons remis une copie à Madame Georges Pau Langevin, Ministre des Outre-mer lors de son dernier déplacement dans l’île.
Depuis un an, la télévision publique, Réunion1ere, a fait le silence sur le projet de loi. Pourquoi, cette attitude ? Pour sa part, le PCR insiste sérieusement pour que le débat sur l’avenir de La Réunion se fasse entre les Réunionnais, d’abord. Ensuite, que le Gouvernement prenne toutes les initiatives nécessaires pour impulser la concertation nale.
C’est, de notre point de vue, le minimum de démocratie, car l’on présente cette loi comme un acte fondamental qui doit orienter l’avenir de La Réunion et de sa population sur 25 ans.
Nous aurions également pu penser qu’en nommant une Secrétaire d’Etat à « l’Egalité réelle », notre demande d’un grand débat allait être légitimement entendue. Hélas !
Nous apprenons par un communiqué de presse que le Conseil Economique Social et Environ- nemental National (CESE) présentera son avis sur « l’avant-projet de loi de programmation en faveur de l’égalité réelle outre-mer » le mardi 12 juillet, à Paris.
Ainsi, les Réunionnais–es sont tenus à l’écart du contenu d’un « avant-projet de loi » qui les concerne ainsi que des critiques et propositions avancées par le PCR. Par contre, une instance nationale va rendre un avis réglementaire sur ce même « avant-projet de loi ».
Le PCR dénonce cette méthode. Puisque le projet de loi Egalité réelle va impacter l’avenir de La Réunion sur les 25 prochaines années, le PCR demande à la population Réunionnaise de secouer ses parlementaires (Députés et Sénateurs) pour qu’un véritable débat démocratique sur l’avenir de La Réunion ait lieu. Chaque responsable politique devra assumer ses responsa- bilités.

Fait au Port, ce jeudi 7 juillet 2016  

Le Bureau de presse du PCR



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue