sak ifé nout jordu ék nout demin

Droite, Centres, PCR et PS, Ecologistes divisés, le terreau idéal pour les alliances contre "nature"


Édito
Jeudi 18 Avril 2013

L'union de la Droite ou l'union de la Gauche, c'est désormais un leurre pour les Municipales 2014. Les stratégies d'union demeurent des attrapes-couillons pour des candidats que les partis ou leurs ténors, vont envoyer au casse-pipe. Et c'est vrai pour tous les partis politiques. Sans aucune exception. Ce jeu permet de placer tous les partis au même niveau. Car, il ne s'agit pas de faire gagner un camp, mais de faire perdre "l'ennemi juré" de quelle qu'étiquette politique qu'il soit.


Droite, Centres, PCR et PS, Ecologistes divisés, le terreau idéal pour les alliances contre "nature"
Les Municipales 2014 ne bouleverseront que légèrement la cartographie de la couleur politique des mairies. La prime sera donnée aux sortant(e)s. Et ce pour unique raison. Cela permet de négocier des accords de "désistement de derrière la cuisine", dès maintenant. Tous les partis ont commencé à se "rencontrer". Parfois, ses rencontres ont lieu en dehors du cadre des partis. C'est encore plus simple. Et plus facile. Et puis, là on ne pas trahit. On sauve sa peau, celle de ses proches, parfois celle de sa ou ses maîtresse(s). Et surtout ses indemnités et ses avantages. La crise oblige.

Où en sont aujourd'hui ces "négociations" ? Ça va. Quelques maires ou candidats de Droite, ont même déjà une entente implicite. Eric Fruteau a écrit sur son blog, dimanche : "L'axe Vira/PCR confirmée". Le maire de Saint-André est quelque peu restrictif dans son affirmation. Que ce soit Vira, Camatchy ou Moutoucomorapoullé, peu importe pour les communistes, le seul objectif : c'est viré Fruteau de la mairie de Saint-André. Ça vaut aussi pour Huguette Bello à Saint-Paul.

Que les communistes ne soient pas inquiets, la Droite ne sera pas ingrate. Plusieurs ténors, en "misouk" ont promis de laisser "filer", Sainte-Suzanne, Le Port, La Possession, et La Rivière. Ah ! Ces Municipales 2014 fleurent déjà un parfum de "Poison". La mairie le vaut bien. Le PS, pardon le Progrès ne sera pas en reste, et mettra la pression sur le …PS et Gilbert Annette. Là non plus, il ne s'agit pas de gagner mais de faire perdre. Car, le report de voix sera crucial au second tour, à Saint-Denis, Sainte-Marie et la Petite-Ile.

Ce qui se passe entre le PCR et le PLR, et, le PS et le Progrès, se déroule aussi entre les diverses composantes de la Droite. A Saint-André, Saint-Denis, Saint-Paul et le Tampon, c'est le conflit ouvert entre les différents représentants de la Droite. Le renforcement de l'UMP, désormais axe de l'union de la Droite, complique un peu plus les rapports de force. Car, cela remet en jeu André Thien-Ah-Koon au Tampon, et Joseph Sinimalé à Saint-Paul. Et ce n'est pas le comité d'union des 10 élus qui y mettra de l'ordre.

L'union de la Droite sera une fois encore et une fois de plus au rabais. Et pour cause, au préalable, il y a eu des "négociations derrière la cuisine"...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Electeur974 le 18/04/2013 10:18
"Les alliances contre nature" !
Effectivement, c'est bien de cela qu'il s'agit. Ces petits accords de circonstance pris "derrière la cuisine".
Mais je n'ai toujours pas compris quels étaient les projets pour la population...
Que les électeurs-citoyens ne se trompent plus, ils sont les seuls à avoir le pouvoir de sanction contre ces "alliances contre nature" qui servent les intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit