sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier ROBERT : C'est toute La Réunion qui est triste et abattue aujourd'hui


Politique
Dimanche 12 Avril 2015

« L'attaque mortelle de requin de ce matin qui a enlevé la vie à un jeune garçon de 13 ans est une terrible nouvelle. Un drame qui frappe encore une fois une famille, un drame qui endeuille toute La Réunion. Je veux adresser mes sincères condoléances à la famille du jeune Elio, à la famille du surf aussi. C'est toute La Réunion qui est triste et abattue aujourd'hui.


Le moment ne peut être celui de la polémique mais bien celui de la responsabilité et de la mobilisation sans faille de tous les acteurs. Il faut agir et continuer à agir pour une sécurisation de nos côtes .

A ce stade, des mesures ont été annoncées, d'autres engagées.

Mais je propose aujourd'hui comme hier la mise en place d'un cadre d'actions dérogatoire au droit commun pour permettre à l'ensemble des acteurs locaux de répondre dans l'urgence à une situation d'urgence. Je plaide auprès du Premier Ministre pour l'adoption d'un cadre exceptionnel dérogatoire pour permettre la mise en œuvre extrêmement rapide des mesures de sécurisation.

C'est la raison pour laquelle j'ai tenu une nouvelle fois à alerter le Premier Ministre ce jour, appelant à une forte solidarité nationale à laquelle je prendrais naturellement part ici, au niveau local, comme nous l'avons toujours fait à notre niveau de responsabilité et d'engagement. »

Courrier de Didier ROBERT au Premier Ministre, M. Manuel VALLS


« Monsieur le Premier Ministre,

Un drame terrible vient encore endeuiller La Réunion ce dimanche avec l’attaque par un requin d’un jeune de 13 ans. Depuis 2011, cette recrudescence des accidents, malheureusement mortels pour la plupart, créée une véritable psychose ici parmi la population et au-delà au niveau national .
 
A l’occasion de la dernière réunion tenue avec l’ensemble des acteurs locaux il y a de cela deux mois, un programme d’actions clairement établi et partagé a été arrêté. L’objectif consiste à rendre opérationnels plusieurs dispositifs complémentaires afin de sécuriser la baignade et la pratique nautique en particulier sur le littoral ouest et sud.


Cependant, le cadre réglementaire qui s’impose en la matière, associé à la lenteur de la mise en œuvre réglementaire d’outils de protection des zones de baignades et de pratiques nautiques ou encore de bassins de baignade ne permettent pas aux différents acteurs locaux d’apporter des solutions adaptées dans un délai le plus resserré possible. A titre d’exemple, la pose des premiers équipements lourds sur les plages de St Gilles, de Saint-Leu ou de l’Etang Salé ne devrait intervenir qu’à compter du mois de septembre.
De la même manière, la rénovation du bassin de baignade de Boucan canot vient d’être retardée par l’application des derniers textes sur l'accessibilité alors même que la phase travaux devait être enclenchée ! ……
 
Il ne s’agit pas ici de porter la polémique. Chacun agit ici avec le plus grand sérieux sur ce dossier difficile mais ils le font dans le cadre réglementaire existant. L’une des principales difficultés dans la gestion de la crise requin se situe effectivement à ce niveau avec un cadre législatif et réglementaire qui  se révèle en définitive bien trop complexe, lourd et inadapté à la situation d’urgence.
 
C’est sur la base du plan d’actions arrêtés que je vous demande de manière solennelle d’accepter la mise en place d’un cadre juridique dérogatoire au droit commun dont la responsabilité pourrait être porter par le Préfet de Région, lui laissant dans le contexte toute les moyens d’interventions pour une action rapide et efficace ( assouplissement du code des marchés publics,  réglementations du code de l’environnement… ).
 
Par ailleurs, je formule à nouveau le souhait que le Gouvernement s’engage plus fortement auprès des collectivités locales sur les moyens financiers qui doivent être mobilisés dans la gestion opérationnelle de la crise ainsi que sur les conséquences de cette crise pour des secteurs entiers de l’économie réunionnaise. 
 
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

 Didier ROBERT
Sénateur, Président de la Région Réunion »
 

Didier ROBERT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue